Skip To Content

Nouveautés du portail ArcGIS Enterprise 10.7

ArcGIS Enterprise 10.7 intègre des mises à jour, des améliorations et des résolutions de bogues. Pour consulter la liste des problèmes corrigés dans la version 10.7, reportez-vous à la rubrique Liste des problèmes corrigés dans 10.7.

Si vous procédez à la mise à niveau vers 10.7, vous devez obtenir un nouveau fichier de licence sur My Esri.

Prenez connaissance de la notice d’obsolescence pour déterminer si vos composants matériels et logiciels sont toujours compatibles avec la version 10.7 et afficher la liste des fonctionnalités obsolètes. Pour savoir quelles sont les versions antérieures des produits ArcGIS compatibles avec ArcGIS Enterprise 10.7, reportez-vous à la rubrique Compatibilité du portail avec les versions antérieures de ArcGIS.

Administration d'organisation

Licences de types d’utilisateurs

Les types d’utilisateurs remplacent les niveaux de membre pour plus de souplesse dans la distribution des fonctions et applications sous licence dans ArcGIS Enterprise. Les types d’utilisateurs permettent aux organisations d’allouer des identités, privilèges et applications afin de mieux satisfaire les besoins des membres.

La page des licences a été remodelée. Deux onglets fournissent des informations sur les licences additionnelles et les types d’utilisateurs de votre organisation, ainsi que des conseils de compatibilité vous permettant de prendre des décisions lors de la gestion des licences. Vous pouvez toujours voir combien de licences additionnelles sont attribuées et disponibles et les attribuer ou supprimer leur attribution si nécessaire.

La page des membres remodelée inclut par ailleurs de nouvelles options pour gérer les licences additionnelles et les types d’utilisateurs, d’un membre ou d’un ensemble de membres sélectionné.

Page d’organisation remodelée

La page d’organisation a été remodelée pour vous aider à administrer votre organisation et à trouver des informations. Un nouvel onglet Overview (Vue d’ensemble) met en évidence les informations essentielles relatives à l’organisation, comme les licences disponibles, ainsi que le nombre et les types de membres. L’onglet Members (Membres) vous permet de filtrer les membres par rôle et par niveau, et de désactiver et activer l’adhésion de plusieurs membres à la fois.

Langue et région

  • Les langues hongroise et catalane sont désormais prises en charge dans le portail.
  • Le chinois traditionnel n’est plus disponible dans l’aide.
  • En anglais et en espagnol, vous pouvez désormais changer la façon dont les nombres et les dates sont affichés dans le portail.

Webhooks

Les webhooks émettent des requêtes HTTP pour indiquer qu’un événement spécifié a eu lieu dans votre portail. Un webhook peut être déclenché par des événements associés aux éléments, groupes et utilisateurs.

Contacts administratifs

Vous pouvez maintenant fournir les coordonnées des administrateurs de votre portail. Les utilisateurs qui ne sont pas des administrateurs pourront les consulter sur la page Organization (Organisation).

Suivi de l\'emplacement

Le suivi de l’emplacement est désormais disponible pour la totalité de l’organisation et permet d’enregistrer l’emplacement des utilisateurs ainsi que leurs emplacements précédents. Vous pouvez activer le suivi de l’emplacement pour votre portail. Le service d’entités de suivi de l’emplacement stocke les emplacements faisant l’objet d’un suivi sous la forme d’entités ponctuelles dans un répertoire de Big Data spatio-temporelles évolutif et haute performance. Les suivis sont sécurisés au sein du service de suivi de l’emplacement ; les utilisateurs voient uniquement leurs propres pistes. L’affichage des pistes d’autres personnes requiert des autorisations supplémentaires. Les pistes peuvent servir dans le cadre d’une perception de situation et à des fins d’analyse pour répondre à des questions liées aux emplacements des utilisateurs. Pour tirer parti du suivi de l’emplacement, utilisez Tracker for ArcGIS.

Application mobile pour votre organisation

C’est encore plus facile d’accéder à votre organisation ArcGIS Enterprise depuis votre appareil mobile avec ArcGIS Companion, une nouvelle application mobile pour iOS et Android. Accédez à votre organisation à tout moment, où que vous soyez pour explorer le contenu, afficher des groupes, mettre à jour votre profil, etc. Les principales fonctions administratives sont également accessibles.

Expérience utilisateur

Le portail 10.7 contient des améliorations d’interface qui facilitent son utilisation.

  • Le portail est plus réactif lorsque vous y accédez sur de petits écrans.
  • Le contenu ArcGIS Living Atlas of the World est mieux séparé des interfaces et recherches propres à l’organisation de votre portail. Ceci simplifie la recherche du contenu créé par les membres de votre organisation et vous évite de trier tout le contenu Living Atlas. Le tableau suivant désigne les interfaces qui n’intègrent plus Living Atlas et celles où le contenu Living Atlas est proposé :

    N’intègre plus le contenu Living AtlasUtilisez plutôt

    Onglet My Organization (Mon organisation) sur la page de contenu

    Onglet Living Atlas sur la page de contenu

    La bibliothèque

    Onglet Living Atlas sur la page de contenu

    Lorsque vous recherchez My Organization (Mon organisation) dans Map Viewer (Add (Ajouter) > Search for Layers (Rechercher des couches) > My Organization (Mon organisation))

    Utiliser Add (Ajouter) > Search for Layers (Rechercher des couches) > Living Atlas ou Add (Ajouter) > Browse Living Atlas Layers (Parcourir les couches de Living Atlas)

    Lorsque vous recherchez My Organization (Mon organisation) dans Scene Viewer (Add layers (Ajouter des couches) > My Organization (Mon organisation))

    Utiliser Add layers (Ajouter des couches) > Living Atlas

Gestion des données

  • Pour que les propriétaires des couches d’entités affichent et gèrent plus facilement les champs de la table attributaire de la couche et des tables associées, une nouvelle vue Champs est disponible sur la page des éléments de la couche. Vous pouvez filtrer les champs par type de données, trier la liste des champs, modifier l’ordre dans lequel les champs sont répertoriés, dans la vue Fields (Champs) et explorer les détails de champs en particulier. Les propriétaires des couches et les administrateurs de l’organisation peuvent également ajouter ou supprimer des champs à partir de couches d’entités hébergées, définir des listes ou des plages de valeurs pour les champs, renommer des champs et configurer le nom d’affichage d’un champ lorsqu’ils affichent la couche sur la page Vue des champs.
  • Vous pouvez guider les éditeurs vers les valeurs correctes lorsqu’ils mettent à jour des attributs dans des couches d’entités hébergées en définissant une liste de valeurs possibles. Les éditeurs choisissent la valeur correcte dans la liste lorsqu’ils ajoutent une nouvelle entité ou mettent à jour l’attribut, ce qui permet d’éviter les fautes de frappe et les valeurs inexactes. Pour les attributs numériques, vous pouvez définir une plage de valeurs valide. Si un éditeur fournit une valeur hors de la plage, le portail l’avertit que la valeur n’est pas comprise dans la plage prise en charge.
  • La bibliothèque de modèles de couches d’entités inclut à présent des modèles vous permettant de créer des couches d’entités hébergées vides et de définir la structure de couche pour satisfaire vos spécifications plutôt que d’utiliser une structure prédéfinie. Ces nouveaux modèles figurent dans la catégorie Build a layer (Construire une couche) de la galerie de modèles. Choisissez un modèle pour créer une couche de points, de lignes ou de polygones, et ajoutez des champs, définissez des listes ou des plages de valeurs pour les champs et configurez des types et des modèles d’entité.
  • Trois nouveaux modèles de couches d’entités prennent en charge la collecte des données et la gestion des ressources naturelles. Les professionnels du domaine forestier peuvent répertorier les activités forestières telles que l’utilisation de produits chimiques et les activités liées aux récoltes avec Forest Activity Tracking (Suivi de l'activité forestière). Les revendeurs locaux dans le domaine de l’industrie agricole peuvent utiliser les propriétés de membre pour mettre à jour les adresses client et l’inventaire des biens immobilier tels que les granges, les systèmes d’irrigation, les clôtures et les installations de stockage. Les professionnels du secteur viticole peuvent recueillir et gérer les données des vignobles avec Vineyard Management (Gestion du vignoble).
  • ArcGIS Enterprise a amélioré la méthode de téléchargement des fichiers via votre navigateur, et ainsi significativement réduit le temps nécessaire pour ajouter ou mettre à jour des fichiers dans votre organisation. De plus, la limite de taille des fichiers téléchargés égale à 1 Go n’est plus appliquée. Vous pouvez maintenant charger des fichiers faisant jusqu’à 200 Mo vers My Content (Mon contenu) via un navigateur web.
  • Lorsque vous définissez les entités qui peuvent être intégrées à une vue de couche d’entités hébergée, vous pouvez limiter la vue afin qu’elle n’intègre que les entités présentes dans une zone d’intérêt en particulier.
  • Vous pouvez activer la synchronisation sur les vues de couches d’entités hébergées, ce qui vous permet d’inclure les vues dans les cartes web que vous utilisez hors connexion et dans une collaboration de données.
  • Si les personnes qui doivent accéder à vos vues de couches d’entités hébergées n’ont pas besoin ou ne doivent pas accéder aux fichiers joints hérités de la couche d’entités hébergée, vous pouvez masquer les pièces jointes de la vue.
  • Vous pouvez maintenant renommer les couches dans vos couches d’entités hébergées et dans les vues de couches d’entités hébergées.
  • Pour gagner du temps, vous pouvez recréer uniquement les parties du cache d’une couche de scène hébergée qui ont changé à la suite des mises à jour appliquées à la couche d’entités associée.
  • Un nouveau statut de la tâche est disponible lorsque vous recréez le cache d’une couche de scène. Selon la complexité et la taille de vos données, recréer le cache peut prendre beaucoup de temps. Le statut de la tâche vous aide à surveiller la progression. En cas d’échec du processus, il fournit un lien vers des fichiers journaux pour vous aider à résoudre le problème.
  • Les systèmes MGRS (Military Grid Reference System) et USNG (United States National Grid) sont à présent des systèmes de référence de coordonnées pris en charge pour la publication de fichiers CSV en tant que couches d’entités hébergées.
  • Lorsque vous publiez des couches d’entités depuis ArcGIS Pro sur l’un des serveurs fédérés de votre portail, les couches d’entités linéaires et surfaciques présentent désormais la surface gérée par la géodatabase et les champs de longueurs (shape__area et shape__length respectivement).
  • Utilisez Create imagery layers (Créer des couches d’imagerie) pour créer des couches d’imagerie avec des types de fichiers de données raster pris en charge. Les couches d’images créées peuvent être écrites dans un stockage raster et publiées en tant que services d’imagerie. Les données d’imagerie que vous utilisez en entrée peuvent provenir d’un dossier local ou d’un répertoire de données. La sortie peut être des couches d’imagerie hébergées ou des couches d’imagerie qui font référence à la source de données inscrite. Les couches d’imagerie qui font référence à la source de données inscrite ne sont pas gérées par l’entreprise. Lorsque vous supprimez une couche d’imagerie référencée, les données ne sont pas supprimées du répertoire de données.

Modifications apportées à la prise en charge de base de données

Voici les modifications apportées à la prise en charge des bases de données que vous inscrivez auprès de sites ArcGIS Server :

  • ArcGIS 10.7 prend en charge Oracle 18c.
  • Vous ne pouvez plus créer de géodatabases de structure utilisateur dans Oracle. En revanche, vous pouvez continuer à utiliser des géodatabases de structure utilisateur existantes et les mettre à niveau vers cette version. Pour cela, vous devez commencer par transférer vos données vers des géodatabases autonomes.
  • Vous ne pouvez pas créer une géodatabase dans Microsoft SQL Server 2012, ni mettre à niveau une géodatabase existante si elle réside dans une base de données SQL Server 2012. Mettez à niveau SQL Server vers une version prise en charge avant de mettre à niveau votre géodatabase.
  • L’utilisation de bases de données Altibase avec ArcGIS est désormais obsolète.

Cartographie et visualisation

  • Map Viewer comporte deux nouveaux styles cartographiques intelligents qui vous permettent de visualiser les relations entre les attributs numériques dans vos données. Ces styles relationnels appliquent une combinaison de deux dégradés de couleurs distincts aux données attributaires, ce qui vous permet de voir où les attributs peuvent être liés. Vous pouvez par exemple voir où les taux d’obésité et de diabète sont tous les deux élevés, et si les taux d’inactivité physique sont cohérents avec ce modèle.
  • Les auteurs de carte qui prennent en charge le travail sur le terrain peuvent désormais créer des zones cartographiques à partir de cartes web. L’utilisation de zones cartographiques simplifie l’utilisation des cartes hors connexion. Les zones cartographiques peuvent être utilisées dans Collector for ArcGIS et les applications personnalisées ArcGIS Runtime SDK.
  • Vous pouvez désormais définir un intervalle d’actualisation sur les tables des cartes web. Ainsi, les informations tabulaires liées à votre carte restent synchronisées avec les données les plus récentes du champ lors de la consultation de la carte.

Contenu ArcGIS Living Atlas of the World

Le processus de recherche et d’ajout de couches Living Atlas dans des cartes et des scènes a été simplifié et amélioré. De nouveaux filtres vous permettent de trouver le contenu approprié dans Map Viewer et Scene Viewer, ainsi que dans l’onglet Living Atlas de la page Content (Contenu). Vous pouvez par exemple utiliser les catégories et les filtres de statut suivants pour parcourir le contenu Living Atlas :

  • Categories (Catégories) : la catégorie Trending (Tendance) comporte les deux sous-catégories New and noteworthy (Nouveautés et ajouts notables) et Current events (Actualités). Pour trouver le contenu Living Atlas qui a été ajouté dans la version 10.7, utilisez la catégorie New and noteworthy (Nouveautés et ajouts notables). Le contenu qui représente les flux de données en direct, tels que les événements météorologiques et les catastrophes, se trouvent dans la catégorie Current events (Actualités).
  • Status (Statut) : utilisez le filtre de statut officiel pour trouver le contenu Living Atlas recommandé par Esri. Pour identifier les éléments Living Atlas qui sont entrés en phase de prise en charge éprouvée, filtrez les éléments dont le statut est obsolète. Une fois le contenu obsolète identifié, vous pouvez commencer à le remplacer dans vos cartes et applications avant son retrait.

Outre la séparation du contenu Living Atlas du contenu de votre organisation, d’autres changements vous aident à trouver le contenu dont vous avez besoin, notamment l’ajout de nouveaux badges sur les éléments Living Atlas. Il s’agit notamment d’un badge Living Atlas Living Atlas et de badges qui vous permettent de savoir si le contenu est officiel officiel, obsolète obsolète, de type Abonné de type Abonné ou de type Premium de type Premium le cas échéant.

Lorsque vous exécutez des outils d’analyse d’entités dans Map Viewer, vous pouvez désormais sélectionner des couches d’entités Living Atlas dans ArcGIS Online ou des couches de limites Esri. Si le portail est configuré de façon à utiliser ces couches, les deux options sont disponibles dans la nouvelle fenêtre Choose Analysis Layer (Choisir une couche d’analyse).

Toutes les couches de limites Esri contiennent plusieurs couches. Si vous voulez analyser correctement les limites individuelles, utilisez l’option Choose Analysis Layer (Choisir une couche d’analyse) pour sélectionner des sous-couches et analyser des entités.

Douze éléments Living Atlas sont retirés dans la version 10.7.

Un fichier de couche de limites Living Atlas est désormais disponible pour l’Estonie (EST). Vous pouvez le télécharger depuis My Esri et le publier sur votre portail pour rendre ces couches accessibles aux membres du portail. Des mises à jour sont également disponibles dans My Esri pour 30 des couches de limites de pays existantes.

Il n’est plus nécessaire de mettre à niveau le contenu Living Atlas depuis Organization (Organisation) > Settings (Paramètres). Une fois la mise à niveau du portail terminée, un message indiquant les étapes requises après la mise à niveau s’affiche Cliquez sur OK dans cette boîte de dialogue pour mettre à niveau le contenu Living Atlas du portail.

SIG 3D

  • Ajoutez des couches d’entités comportant des centaines de milliers de points tout en maintenant des performances élevées dans Scene Viewer. Les entités sont chargées et affichées de manière dynamique pendant que vous naviguez dans votre scène. De plus, les couches de scènes de points affichent significativement plus de points et autorisent une interaction beaucoup plus rapide.
  • Créez des scènes urbaines stupéfiantes avec le rendu des tronçons. Vous pouvez à présent choisir des tronçons solides pour accentuer les contours de vos bâtiments ou des tronçons de construction pour donner l’impression que vos bâtiments ont été dessinés à main levée. Vous pouvez également personnaliser la taille et la couleur des contours des bâtiments à des fins d’esthétique.
  • Visualisez et explorer des scènes globales et locales en sous-sol. Le nouveau curseur de transparence au sol vous permet de voir à travers la surface au sol et de découvrir des entités en sous-sol telles que des mesures sismiques ou des infrastructures de réseaux de distribution. Vous pouvez également naviguer en sous-sol dans les scènes globales pour mieux visualiser les données de sous-surface et interagir avec elles. De plus, vous pouvez définir une couleur de sol lorsque vous configurez le sol et afficher les couleurs de votre scène à l’aide de l’outil Basemap (Fond de carte).
  • Incorporez votre scène avec une couleur d’arrière-plan personnalisée correspondant au style de votre site ou blog. Lorsque vous choisissez une couleur d’arrière-plan, le ciel et les étoiles dans votre scène sont supprimés et vous pouvez inventer votre propre style cartographique.
  • Vous pouvez maintenant naviguer dans les scènes avec un gamepad et une souris 3D dans Scene Viewer. Utilisez ces outils pour afficher et explorer de manière intuitive les entités, comme les bâtiments et les modèles 3D, les ressources souterraines ou les pièces et les couloirs situés à l’intérieur.
  • Recherchez plus facilement des entités dans des scènes en recherchant des attributs de la couche, comme des noms ou des ID. Vous pouvez désormais configurer des couches dans des scènes afin de permettre aux utilisateurs dotés du rôle de consultation de rechercher des entités spécifiques dans une couche et d’effectuer un zoom sur ces dernières. Vous pouvez ainsi entrer le nom d’une salle de conférence dans un hôtel et Scene Viewer accède à la pièce, la met en évidence et affiche une fenêtre contextuelle concernant cet espace.
  • Vous pouvez désormais ajouter des centaines de milliers de lignes et polygones dans Scene Viewer. Afficher et visualiser des jeux de données volumineux comme des rues, rivières, parcelles et frontières. L'amélioration en termes de lignes et de polygones, combinée à la prise en charge des jeux de données ponctuelles volumineux, supprime le nombre limite d’entités pour l’ajout de couches dans Scene Viewer.
  • Afficher des dizaines de milliers de points avec des symboles 3D comme des arbres réalistes. Avec le nouveau niveau de détail automatique, vous pouvez désormais afficher des modèles 3D depuis la bibliothèque proposée par Esri tout en conservant d’excellentes performances.
  • Appliquez un filtre à vos couches d’entités ou de scènes. Vous pouvez désormais choisir un attribut et sélectionnez les entités qui apparaîtront dans votre scène. Cette nouvelle entité est disponible dans l’option Layer Properties (Propriétés de couche) pour tous les types de géométrie, y compris les couches de nuages de points.
  • La nouvelle couche de scènes Construction vous permet d’explorer les données BIM de bâtiments dans Scene Viewer. Les couches de scènes de bâtiments publiées à partir de ArcGIS Pro 2,3 vous permettent d’afficher et de masquer les structures extérieures et intérieures, telles que les toits, les murs, les portes et les systèmes mécaniques.
  • Découper le contenu de votre scène avec un nouvel outil interactif dans Scene Viewer. Vous pouvez révéler les données masquées dans les intérieurs ou les sous-sols des bâtiments, effectuez des zooms, et interagir de manière dynamique avec les outils de mesure.
  • Téléchargez des images pour les utiliser comme icônes avec vos couches de points. Vous pouvez à présent personnaliser votre scène à l’aide de symboles en plus de la bibliothèque Scene Viewer.
  • La nouvelle conception de l’interface utilisateur en ce qui concerne la recherche et l’ajout de couchesdans Scene Viewer vous permet de filtrer et de trier les résultats ; ainsi que d’effectuer des recherches dans Living Atlas, les groupes, ou les favoris.
  • Découvrez toutes ces fonctionnalités nouvelles lors de vos déplacements avec votre téléphone et votre tablette désormais pris en charge dans Scene Viewer.
  • Vous pouvez vérifier le statut de la tâche lorsque vous recréez le cache de la couche de scène pour choisir les modifications dans la couche d’entités associée.

Partage et collaboration

Les fonctionnalités suivantes sont nouvelles en matière de collaboration distribuée :

  • Vous pouvez partager des classeurs, pages et modèles Insights avec une collaboration. Les pages et classeurs partagés permettent aux participants à l’extérieur de votre organisation de profiter d’une copie en lecture seule de votre analyse complète et des résultats. Le partage de vos modèles Insights permettent aux participants de la collaboration d’accéder à votre processus et leur donne la possibilité de réexécuter votre analyse avec leurs propres données.
  • Les vues de couches d’entités peuvent être partagées en tant que copies. Lorsqu’elles sont partagées en tant que copie, seules les données représentées dans la vue sont partagées avec les participants de la collaboration. Les mises à jour apportées à la couche source sont synchronisées en fonction de l’intervalle de synchronisation défini.

Remarque :
La synchronisation doit être activée sur les vues de couches d’entités hébergées pour les partager en tant que copies.

  • Les administrateurs du portail peuvent désormais interrompre et reprendre les synchronisations planifiées pour les collaborations de l’espace de travail. Une synchronisation planifiée peut être facilement interrompue pour les événements planifiés, par exemple pour la maintenance du système et les activités de QA, en sélectionnant Pause Sync (Interrompre la synchronisation). Au cours de cette période, aucune synchronisation planifiée n’a lieu et elle n’est relancée que lorsque l’option Resume Sync (Reprendre la synchronisation) est sélectionnée.

Remarque :
Le rapport de statut de synchronisation indique le statut des synchronisations planifiées en affichant l’heure de la prochaine synchronisation planifiée ou Paused (Interruption) si l’administrateur a choisi d’interrompre temporairement le service.

Analyse

Pour vous aider à trouver les couches dont vous avez besoin, les outils d’analyse permettent d’accéder aux couches d’analyse et de les ajouter plus facilement à partir de la boîte de dialogue de l’outil. Vous pouvez accéder aux couches à analyser en cliquant sur Choose Analysis Layer (Choisir une couche d’analyse) dans le menu déroulant des paramètres d’outil compatibles.

La fenêtre Choose Analysis Layer (Choisir une couche d’analyse) permet de rechercher des couches dans n’importe lequel des emplacements suivants :

  • My Contenu (Mon contenu) : les couches qui vous appartiennent.
  • My Favorites (Mes favoris) : les couches que vous définissez comme favorites car vous les utilisez fréquemment.
  • My Groups (Mes groupes) : les couches accessibles dans des groupes auxquels vous appartenez.
  • My Organization (Mon organisation) : les couches que d’autres membres du portail ont créées et partagées avec l’organisation.
  • Organization Analysis Group (Groupes d’analyse de l’organisation) : si l’administrateur de votre portail a configuré le portail avec un groupe d’analyse personnalisée, cette option vous propose une liste organisée des couches d’analyse.
  • Living Atlas Analysis Layers (Couches d’analyse Living Atlas) : cette option est disponible si la configuration de votre portail lui permet d’accéder au contenu Living Atlas depuis ArcGIS Online.
  • Esri Boundary Layers (Couches de contours Esri) : cette option est disponible si l’administrateur de votre portail a publié des couches de limites Esri sur le portail.

Lorsque des couches d’entités dans Organization Analysis Group (Groupes d’analyse de l’organisation) ou dans Esri Boundary Layers (Couches de contours Esri) contiennent plusieurs couches, la fenêtre Choose Analysis Layer (Choisir une couche d’analyse) vous permet de choisir des sous-couches individuelles pour l’analyse d’entités.

Outre cette nouvelle méthode de recherche des couches proposée par tous les outils d’analyse, plusieurs nouveautés et améliorations ont été apportées aux outils disponibles pour l’analyse d’entités standard et GeoAnalytics et l’analyse raster.

Analyse d'entités standard

Les outils nouveaux et actualisés suivants sont disponibles dans le portail ArcGIS Enterprise :

GeoAnalytics

Les outils nouveaux suivants sont disponibles dans le portail ArcGIS Enterprise :

Des améliorations ont été apportées aux fonctionnalités et outils existants suivants :

Analyseur raster

L’analyse raster dans ArcGIS Image Server bénéficie des deux nouveaux outils suivants, exposés dans Map Viewer via le portail Enterprise :

  • Classer des pixels à l’aide de l’apprentissage profond : exécute un modèle d’apprentissage profond entraîné sur un raster en entrée afin de générer un raster classé, une étiquette de classe étant attribuée à chaque pixel valide.
  • Détecter des objets à l’aide de l’apprentissage profond : exécute un modèle d’apprentissage profond entraîné sur un raster en entrée afin de générer une classe d’entités contenant les objets qu’il trouve. Les entités peuvent correspondre à des emprises ou des polygones autour des objets trouvés ou encore des points situés aux centres des objets.

L’éditeur de fonctions raster est une interface de programmation visuelle qui permet de générer des chaînes de processus d’analyse d’images et raster. Les processus peuvent être enregistrés sous forme de modèles de fonctions raster (RFT), capables d’automatiser vos processus et analyses d’images. Vous pouvez utiliser le volet de l’éditeur de fonctions pour créer et modifier des modèles de fonctions raster. Le volet Raster function editor (Éditeur de fonctions raster) s’affiche dans Map Viewer via le portail Enterprise.

Le volet Raster function editor (Éditeur de fonctions raster) contient une bibliothèque de 142 fonctions raster. Ces fonctions raster peuvent être rassemblées dans des chaînes de processus de fonction raster, nommées Raster Function Template (Modèle de fonction raster) (RFT), à l’aide des outils de programmation visuelle. Les RFT peuvent être testés, mis à jour, enregistrés et partagés avec d’autres membres de votre entreprise.

Géocodage

Geocode File (Géocoder un fichier) est une nouvelle API qui permet aux développeurs de réaliser un géocodage par lots à grande échelle depuis ArcGIS Enterprise 10.7. Ils peuvent ainsi utiliser une API capable de géocoder de gros fichiers de données et les résultats géocodés sont renvoyés dans un fichier en sortie. Les entrées possibles pour cette API sont les fichiers CSV compressés, les fichiers Microsoft Excel (.xls) et les tables de géodatabase fichier avec des informations d’adresse. L’API génère un fichier CSV compressé, un fichier .xls ou une classe d’entités avec des résultats géocodés (informations d’emplacement) ajoutés au fichier en entrée. Les développeurs peuvent écrire du code dans cette API pour réaliser un géocodage par lots à grande échelle dans leur organisation de portail ArcGIS Enterprise.

Pour plus d’informations sur la configuration du géocodage par lots à grande échelle, reportez-vous à la rubrique : Configurer le portail pour géocoder des adresses.

Pour plus d’informations sur l’utilisation de l’API Geocode File (Géocoder un fichier), consultez la documentation de l’API REST.

Applications

Voici les nouveautés concernant les applications du portail.

ArcGIS Excalibur

ArcGIS Excalibur est une nouvelle application pour ArcGIS Enterprise 10.7 qui modernise et améliore les processus basés sur des images grâce à une expérience intuitive. Cela permet aux utilisateurs de rechercher, découvrir et utiliser facilement l’imagerie dans des processus entièrement intégrés, renforçant ainsi la puissance des analyses et des opérations manuelles reposant sur des images. ArcGIS Excalibur introduit l’idée d’un projet d’imagerie, un moyen dynamique pour les utilisateurs d’organiser les ressources nécessaires à l’exécution d’une tâche basée sur des images à un seul emplacement. Les projets d’imagerie incluent des couches de référence géospatiales qui fournissent aux utilisateurs un contexte à leur tâche d’imagerie, ainsi qu’un ensemble d’outils permettant de rationaliser les processus basés sur des images.

Pour plus d'informations, reportez-vous à l’aide ArcGIS Excalibur.

Ortho Maker

Dans Ortho Maker, les deux nouvelles fonctionnalités Calcul du volume de remblais/déblais et Ajouter des points de contrôle au sol depuis un service d’entités permettent d’affiner l’ajustement de bloc.

  • L’outil Calcul du volume de remblais/déblais est disponible dans le module Map Viewer de Ortho Maker. L’outil cartographique Volume Calculation (Calcul du volume) synthétise les variations de surfaces et de volumes liées à une opération de remblais/déblais. En utilisant le produit de modèle de surface numérique et une zone d'intérêt avec un type de base donné, il identifie les régions de suppression et d'ajout du matériel surfacique.
  • L’outil Ajouter des points de contrôle au sol depuis un service d’entités affine l’ajustement de bloc pour produire des produits plus précis, tels que des modèles numériques de surface (DSM), des modèles numériques de terrain (DTM) et des mosaïques ortho transparentes. Deux types de services d’entités sont pris en charge pour les points de contrôle au sol :
    • Couche d’entités ponctuelles dans l’organisation
    • Couche d’entités ponctuelles depuis ArcGIS Online qui est publiquement accessible.

Tracker for ArcGIS

Tracker for ArcGIS est un nouveau produit qui donne vie au suivi de l’emplacement, en utilisant le service de suivi de l’emplacement dans deux nouvelles applications : l’application web Track Viewer et l’application mobile Tracker for ArcGIS.

Track Viewer

Lorsque vous utilisez le suivi de l’emplacement pour enregistrer la position actuelle et passée des utilisateurs, les pistes sont sécurisées au sein du service de suivi de l’emplacement. Les utilisateurs voient uniquement leurs propres pistes. Des autorisations supplémentaires sont requises pour consulter les pistes d’autres utilisateurs. L’application web Track Viewer permet aux administrateurs de créer des vues de piste, définissant qui fait l’objet d’un suivi et qui peut visualiser ces pistes. Les utilisateurs qui ont accès à une vue de piste utilisent Track Viewer pour visualiser les pistes accessibles.

Tracker for ArcGIS

L’application mobile Tracker est optimisée pour le suivi des emplacements en arrière-plan, ce qui réduit l’impact sur la batterie de l’appareil. L’application mobile enregistre les pistes même en l’absence de connexion aux données et permet aux utilisateurs itinérants de savoir quand ils font l’objet d’un suivi ou non.

Operations Dashboard for ArcGIS

Dans ArcGIS Enterprise 10.7, vous pouvez désormais configurer les actions Show Pop-up (Afficher la fenêtre contextuelle ) et Follow Feature (Suivre une entité) et les actions de contrôle via des paramètres URL. Les améliorations de style incluent la mise à l’échelle logarithmique, la taille de texte des étiquettes et légendes, ainsi que les choix de couleurs pour l’arrière-plan, les bordures, les éléments, les onglets et les sélections. Vous pouvez maintenant également afficher les tableaux de bord sur les téléphones mobiles. Pour plus d'informations, reportez-vous à la rubrique Nouveautés d'Operations Dashboard for ArcGIS.

Web AppBuilder for ArcGIS

Les widgets et thèmes suivants ont été ajoutés ou améliorés. Pour plus d'informations, reportez-vous à la rubrique Web AppBuilder for ArcGIS de l'aide en ligne.

Thèmes

Un thème Pocket (Poche) a été ajouté pour les applications imbriquées dans des sites web, des Story Maps ou d’autres emplacements avec un contexte environnant, où un seul widget est pris en charge dans un volet positionné à gauche ou à droite.

Widgets

  • Un nouveau widget, Cost Analysis (Analyse de coût), vous permet d’esquisser une conception et d’obtenir une estimation du coût du projet. Lorsque vous utilisez le widget Filter (Filtrer), vous pouvez maintenant sélectionner plusieurs valeurs pour un champ dans une seule expression, afficher les entités correspondant à un des filtres de l’application, regrouper des filtres par couche, ajouter une valeur vierge à la liste des valeurs prédéfinies et décocher toutes les sélections simultanément dans une liste à plusieurs valeurs.
  • Avec le widget Query (Requête), vous pouvez masquer ou personnaliser les étiquettes de filtre des critères de requête et des filtres spatiaux, et vous pouvez saisir une valeur et appuyez sur Entrée pour appliquer la requête. Lorsque vous utilisez le widget Query (Requête), vous pouvez renommer la couche résultante et conserver la forme de filtre spatial dessinée sur la carte après l’exécution.
  • Le widget Time Slider (Curseur temporel) vous permet de définir une période relative et des intervalles afin d’animer les données en direct, par exemple afficher la météo des cinq derniers jours par intervalles de deux heures.
  • Lorsque vous utilisez le widget Search (Rechercher) pour effectuer un géocodage ou une recherche d’entités dans des couches ponctuelles, linéaires et surfaciques, il respecte le paramètre de zoom d’échelle dans l’étendue de recherche obtenue. Ce widget vous permet également de saisir des coordonnées UTM ou spécifiées par un ID connu dans la zone de recherche pour localiser un lieu sur la carte, et il comprend une option de déplacement vers le résultat de la recherche sans réaliser de zoom.
  • Lorsque vous utilisez le widget Swipe (Balayer), vous pouvez balayer plusieurs couches à la fois à l’aide de l’option du mode de balayage.
  • Le widget Legend (Légende) comporte une nouvelle option pour afficher la symbologie des couches de fond de carte.
  • Une nouvelle option dans le widget Layer List (Liste des couches) permet de développer les couches regroupées à l’ouverture du widget. Une autre nouvelle option vous permet d’inclure des couches de fond de carte dans la liste. Vous pouvez également rechercher des couches dans la liste en saisissant un mot-clé.
  • Avec le widget Daylight (3D) (Lumière du jour (3D)), vous pouvez sélectionner une date spécifique pour refléter la position du soleil à des heures différentes.
  • Le widget Draw (Dessiner) affiche l’étiquette de mesure d’un point en degrés ou au format degré-minute-seconde. Ce widget permet également de changer la taille et la couleur de police pour afficher les mesures.
  • Le widget Measurement (Mesure) permet d’effectuer une capture sur les entités mesurées à des fins de précision.
  • Le widget Measurement (3D) (Mesure (3D)) permet de mesurer la surface et le périmètre d’un polygone.
  • Le widget Attribute Table (Table attributaire) permet de configurer un champ de tri par défaut.
  • Avec le widget Coordinate (Coordonnée), vous pouvez modifier l’étiquette d’affichage d’un système de coordonnées configuré et définir un système de coordonnées par défaut.
  • Avec le widget Infographic (Infographie), vous pouvez ajouter des symboles ponctuels linéaires et surfaciques comme repères pour afficher les diagrammes dans les modèles à barres, linéaires, à colonnes et surfaciques, ajouter des titres pour l’axe x et y, changer la couleur d’arrière-plan de la barre de jauge et définir les valeurs dynamiques maximale et minimale, qui dépendent des données statistiques configurées dans Source de données supplémentaire, pour les modèles de jauge.
  • Lorsque vous utilisez le widget Related Table Charts (Diagrammes de tables liés), vous avez la possibilité d’utiliser des diagrammes linéaires. Vous pouvez utiliser un diagramme linéaire avec une ou plusieurs séries de données.
  • Le widget Parcel Drafter (Dessinateur de parcelles) permet d’enregistrer vos derniers paramètres de cheminement utilisés et de supprimer des parcelles à l’aide de l’outil Supprimer. Lorsque vous utilisez la fenêtre de cheminement, vous pouvez la déplacer vers la position de début et de rotation.
  • Le widget Edit (Modifier) vous pouvez maintenant de mettre à jour des enregistrements associés de type plusieurs vers plusieurs et de contrôler la capacité à ajouter ou à supprimer des entités. Ce widget dispose également d’une option permettant de respecter le paramètre de couche modifiable défini dans la carte web.
  • Le widget Smart Editor (Éditeur intelligent) permet de déplacer une entité ponctuelle vers des coordonnées ou une position GPS que vous fournissez.
  • Le widget Geoprocessing (Géotraitement) permet de sélectionner une table de la carte comme entrée de GPRecordSet et d’activer l’option permettant de masquer le symbole Others (Autres) de la légende comme sortie.
  • Le widget Directions (Feuille de route) permet d’enregistrer l’itinéraire sous forme de couche hébergée dans votre portail.
  • Le widget Print (Imprimer) permet de définir la référence spatiale en sortie dans l’onglet Advanced (Avancé) de l’impression.
  • Le nouveau widget Threat Analysis (Analyse des risques) aide le personnel de la sécurité publique et les premiers intervenants à identifier les distances et périmètres de sécurité lors de la planification des événements, au cas où un incident se produirait. Par exemple, en cas d’explosion dans un lieu susceptible d’être attaqué, le personnel peut ainsi connaître les périmètres à configurer et les zones à évacuer.
  • Le nouveau widget Visibility (Visibilité) détermine ce qui est visible depuis la position d’un observateur en fonction d’une distance donnée, de la taille de l’observateur et de son champ de vision.
  • Le widget Analysis (Analyse) apporte de nouveaux outils : Géocoder des emplacements à partir d’une table, Rechercher les centroïdes, Rechercher des agrégats de points et Synthétiser le centre et la dispersion.
  • Living Atlas est disponible dans le widget Analysis (Analyse).
  • Ajoutez une option pour configurer le séparateur des milliers dans le modèle Number (Nombre) du widget Infographic (Infographie).
  • Vous pouvez maintenant définir des couches d'entités comme sources de recherche dans le widget 3D Search (Recherche 3D).
  • Le widget Layer List (Liste des couches) permet de déterminer et de modifier l’échelle à laquelle une couche de votre carte est affichée en définissant une plage de visibilité sur cette couche.
  • Le widget Directions (Feuille de route) permet de spécifier des couches de carte (ponctuelles, linéaires ou surfaciques) comme interruptions lors de la configuration du widget.
  • Le widget Swipe (Balayer) permet de configurer le côté du curseur de balayage où les couches sélectionnées sont affichées.
  • Dans le widget 3D Coordinate (Coordonnée 3D), vous pouvez définir les unités d’altitude et les mesures d’altitude au niveau de l’œil comme métriques ou anglaises.
  • Le panneau des résultats du widget Query (Requête) affiche un message Displayed features (Entités affichées) pour indiquer le nombre d’entités affichées parmi tous les résultats qui satisfont les critères de requête et un bouton Load more (Charger plus) apparaît si le nombre de résultats est supérieur au nombre d’entités affichées. En outre, vous pouvez configurer l’état développer/réduire par défaut des éléments de résultat.
  • Le widget Infographic (Infographie) ajoute une option configurable permettant de n’afficher des entiers que pour l’axe des valeurs.
  • Le widget Chart (Diagramme) permet de trier les diagrammes à la fois par champ d’étiquette et champ de valeur.

SDK

La nouvelle classe CoordinateControl permet d’utiliser et d’analyser des coordonnées dans plusieurs formats et styles de notation.

Avec le widget Analysis (Analyse), vous pouvez vous reporter à cette matrice pour connaître les outils qui nécessitent une licence GIS Server Standard ou Advanced.

Les administrateurs peuvent consulter et gérer les applications et modèles créés par tout le monde.

Modèles d'applications configurables

Les nouveaux modèles d’applications configurables suivants sont disponibles :

  • Compare (Comparer) : présentez une vue côte à côte ou empilée de deux cartes, deux scènes, ou d’une carte et d’une scène, qui permet à l’utilisateur de l’application de parcourir les différences et les similitudes des données de chaque version.
  • Image Mask (Masque d’image) : créez une application dans laquelle l’utilisateur peut identifier les différences entre deux couches d’imagerie.
  • Image Visit (Visite d’image) : vous pouvez ajouter des géosignets dans une carte pour que son imagerie amène l’utilisateur de l’application à suivre une visite prédéfinie de la carte.
  • Imagery Viewer (Visionneuse d’imagerie) : les applications créées avec ce modèle permettent aux utilisateurs de comparer deux couches d’imagerie à l’aide de l’outil de balayage. Ceci est utile pour comparer des changements au fil du temps.
  • Layer Showcase : ce modèle de groupe vous permet de créer une bibliothèque de couches pour aider les membres du portail à trouver le contenu dont ils ont besoin.
  • Map Styler : le modèle Map Styler vous permet de personnaliser la présentation de l’application et offre aux utilisateurs des outils élémentaires pour explorer une carte web. Ce modèle remplace les modèles Map Tools et Simple Map Viewer.
  • Media Map : le modèle est conçu pour créer des applications qui présentent des cartes web dans un petit espace, par exemple dans un article de journal ou une présentation web.
  • Scene Styler : le modèle Scene Styler vous permet de personnaliser la présentation de l’application et offre aux utilisateurs des outils élémentaires pour explorer une scène web.
  • Scene with Inset Map (Scène avec carte en encart) : affichez une carte en encart 2D avec une scène 3D pour aider les utilisateurs de la carte à s’orienter dans la scène.

Les modèles d’application suivants ont été retirés et ne permettent plus de créer de nouvelles applications. Utilisez à la place les modèles d’application de remplacement suggérés.

Modèle d'application retiréModèle d'application de remplacement

Analyse de comparaison

Compare (Comparer)

Comparer des scènes

Compare (Comparer)

Bibliothèque de cartes et d'applications

Bibliothèque minimale

Vidéorama de cartes

Bibliothèque minimale

Même s’il ne s’agit pas d’une application de groupe, vous pouvez également utiliser le modèle Story Map Series pour afficher une collection de cartes web.

Outils cartographiques

Map Styler

Visionneuse de carte simple

Map Styler

Astuce:

Esri ne gère pas le code des modèles retirés, et ces modèles retirés ne sont plus disponibles dans Map Viewer ou dans la page Content (Contenu). Toutefois, vous pouvez télécharger le code source et l'API des modèles retirés, et les héberger sur votre propre serveur Web. Les instructions sont incluses dans les fichiers Lisez-moi fournis avec les fichiers téléchargés.

Informations importantes

Notez les points suivants avant de procéder à la mise à niveau vers ArcGIS Enterprise 10.7.

Éléments de vue Operations Dashboard hérités

Le produit Operations Dashboard n’est plus pris en charge depuis le 1er janvier 2019. Dans ArcGIS Enterprise 10.7, vous ne serez plus en mesure de créer ou de modifier des éléments de vue des opérations. Les éléments de vue des opérations existants seront marqués comme obsolètes dans votre portail. Ils demeureront sous forme d’éléments en lecture seule pour prendre en charge toute nouvelle création de ces éléments avec la nouvelle application web Operations Dashboard avant la prochaine mise à jour majeure, lorsque les anciens éléments de vue des opérations ne seront plus accessibles.

À l’avenir, la nouvelle application améliorée Operations Dashboard intégrée à ArcGIS Enterprise offrira des vues complètes et pertinentes de vos données.

Retrait de Portalpy

Portalpy ne fait plus partie du programme d’installation de ArcGIS Enterprise 10.7. Toutes les fonctionnalités de Portalpy sont assurées par ArcGIS API for Python, qui est inclus depuis plusieurs versions. Pour les scripts d’automatisation hérité, il est possible de télécharger Portalpy.