Skip To Content

Tracer les événements de proximité

Tracer les événements de proximité L’outil Tracer les événements de proximité trace les événements qui se trouvent à proximité les uns des autres dans l’espace (localisation) et le temps. La couche en entrée doit être composée de points temporels représentant un instant donné dans le temps.

Diagramme de workflow

Diagramme de workflow de Tracer les événements de proximité

Analyse avec les GeoAnalytics Tools

Vous pouvez exécuter des analyses avec GeoAnalytics Tools via un traitement distribué sur plusieurs cœurs et machines ArcGIS GeoAnalytics Server. GeoAnalytics Tools et les outils d’analyse d’entités standard de ArcGIS Enterprise proposent différents paramètres et fonctionnalités. Pour en savoir plus sur ces différences, reportez-vous à la rubrique Différences entre les outils d’analyse d’entités.

Terminologie

PériodeDéfinitionExemple

Entité

Objet en déplacement dont la position est régulièrement enregistrée.

Un animal, une personne ou un véhicule. Une entité peut être immobile ou en déplacement.

Entités d’intérêt

Entités spécifiques servant à débuter un tracé.

Une personne infectée par le COVID-19.

Événement de proximité

Période où deux entités sont proches l’une de l’autre.

Deux personnes qui s’approchent à moins de 3 mètres l’une de l’autre, dans une fenêtre horaire de moins d’une minute.

Profondeur

Degré de séparation entre une entité d’intérêt et une entité plus éloignée (en aval) sur le tracé.

Un événement de proximité compris entre l’entité d’intérêt et une autre personne a une profondeur de 1.

Événement de tracé

Premier contact pour une entité spécifiée en aval à partir des entités d’intérêt.

Exemples

Une organisation surveille les appareils de la société qu’utilisent les employés. La société souhaite identifier les employés qui se sont trouvés à proximité d’une personne dont il est avéré qu’elle a contracté le coronavirus 2019 (COVID-19). À l’aide de la couche de points représentant la localisation des appareils et les données temporelles associées, il est possible de déterminer les appareils qui se sont trouvés à moins de six mètres pendant cinq minutes de la personne contagieuse et d’autres employés potentiellement infectés.

Une ONG surveille les populations de saumons à l’aide d’un GPS et souhaite suivre la propagation du pou du saumon entre les saumons d’élevage échappés et les populations sauvages. Certains saumons d’élevage équipés d’une balise GPS ont fait l’objet d’un suivi pour savoir s’ils entrent en contact avec les populations sauvages balisées, et comment ces populations sauvages peuvent contribuer à leur tour à la propagation du parasite. Les mesures incluent également un champ de profondeur auquel l’ONG recourt uniquement pour rechercher des poissons à une profondeur analogue.

Remarques sur l'utilisation

Lors du traçage d’événements de proximité, vous devez comprendre les enjeux organisationnels, locaux et nationaux en matière de confidentialité des données.

Les points en entrée qui n’ont pas de valeurs temporelles, de valeurs géométriques ou un champ d’ID d’entité ne sont pas inclus dans les résultats.

Lorsque vous utilisez le traçage pour repérer la transmission (d’une maladie, par exemple), tenez compte des points suivants :

  • La présence d’un événement de tracé ne garantit pas qu’il y ait eu transmission. Il s’agit d’une rencontre potentielle.
  • L’absence d’un événement de tracé ne signifie pas qu’il n’ait pas eu une transmission. Dans le cas d’une maladie, il peut y avoir d’autres vecteurs de transmission.
  • Lorsque cela est possible, utilisez le paramètre Select one or more entity attributes to match (Sélectionner un ou plusieurs attributs d’entité à apparier) pour restreindre les événements de proximité si nécessaire. Utilisez par exemple des attributs pour restreindre les événements à une salle, un étage ou une altitude.

Si vous spécifiez une distance de recherche temporelle et une distance de recherche spatiale supérieures, le nombre d’événements est plus important et le temps de traitement des résultats est plus long. Des distances plus courtes génèrent moins d’événements et un temps de traitement réduit.

Les entités doivent correspondre aux critères des paramètres de distance de recherche temporelle et spatiale pour être considérées comme proches l’une de l’autre.

Diagramme Distance de recherche spatiale
Figure A : Les deux entités se trouvent à une distance de recherche spatiale l’une de l’autre.
Diagramme Distance de recherche temporelle
Figure B : Les deux entités se trouvent à une distance temporelle (distance de recherche temporelle) l’une de l’autre.

Utilisez vos connaissances pour déterminer les valeurs utilisées pour les paramètres de distance de recherche spatiale et temporelle. Tenez compte de facteurs tels que l’exactitude de l’appareil lorsque vous configurez les distances.

L’entité d’intérêt indique où le traçage de proximité commence. Si vous spécifiez une heure de début, le traçage commencera à cette heure pour cette entité. Si vous ne spécifiez pas d’heure, le traçage commence à la date du 1er janvier 1970 pour cette entité.

Par défaut, les traces des entités sont créées à l’aide d’une méthode géodésique de calcul de la distance. Il est recommandé d’utiliser une distance géodésique dans les cas suivants :

  • Les traces croisent la ligne de changement de date : lorsque vous utilisez la méthode géodésique, les couches en entrée qui croisent la ligne de changement de date comporteront des traces qui croisent correctement la ligne de changement de date. Votre couche en entrée ou la référence spatiale de traitement doit être définie sur une référence spatiale qui prend en charge le bouclage de la ligne de changement de date, comme une projection de type World Cylindrical Equal Area.
  • Votre jeu de données n’est pas dans une projection locale : si vos données en entrée sont dans une projection locale, utilisez la méthode de calcul de distance planaire. Par exemple, utilisez la méthode planaire pour examiner les événements de tracé au sein d’un seul état. Votre couche en entrée ou votre référence spatiale de traitement doit être définie comme une référence spatiale locale pour votre jeu de données.

Utilisez Advanced Options (Options avancées) pour spécifier la profondeur de tracé maximale et les attributs d’entité à apparier :

  • Vous pouvez définir des conditions requises supplémentaires pour un événement de proximité. Vous pouvez par exemple tracer uniquement des personnes dans un bâtiment donné sur un campus, ou uniquement à un étage d’un bâtiment. Utilisez le paramètre Select one or more entity attributes to match (Sélectionner un ou plusieurs attributs d’entité à apparier) pour spécifier des attributs restrictifs. Par exemple, pour restreindre les entités à un même étage, spécifiez le champ Floor.
  • Par défaut, tous les tracés entre une entité d’intérêt et une entité plus éloignée sur le tracé sont détectées. Utilisez le paramètre Maximum trace depth (Profondeur de tracé maximale) pour limiter la profondeur.

La couche des événements de proximité en sortie contient le premier événement de proximité pour les entités du tracé, ainsi que les champs suivants :

  • from_id : ID de l’entité en amont.
  • to_id : ID de l’entité en aval.
  • depth : degré de séparation entre l’entité d’intérêt et le champ to_id.
  • duration_minutes : la durée de l’événement de tracé en minutes. Ce champ est calculé comme la différence entre les heures de début et de fin. Par exemple, 1,5 minute correspond à 90 secondes. La valeur 0 indique qu’il y a un seul événement de proximité (même heure de début et de fin).
  • instant_datetime : date et heure de l’événement de proximité. Ce champ est calculé comme la première heure enregistrée correspondant aux critères de l’événement de proximité.

Vous pouvez visualiser la couche d’événements de proximité en sortie à l’aide du curseur temporel ou dans un diagramme de liens dans ArcGIS Pro pour visualiser les résultats du traçage.

Vous pouvez utiliser le paramètre facultatif Include tracks layer (Inclure la couche de traces) pour créer une couche contenant le premier événement de tracé et toutes les entités ultérieures pour cette entité. Par ailleurs, les entités pour l’entité d’intérêt sont toujours incluses dans la couche de traces en sortie. Ces résultats sont utiles pour visualiser les endroits où les entités se sont déplacées et peuvent servir dans l’outil Reconstruire les traces. La couche de traces en sortie contient les champs suivants :

  • entity_id : ID de l’entité.
  • depth : degré de séparation entre l’entité d’intérêt et la trace du traçage. La profondeur est la même tout au long d’une même trace
  • instant_datetime : date de chaque entité. Il s’agit de la même date que celle de l’enregistrement à partir des entités en entrée.

Si l'option Use current map extent (Utiliser l'étendue courante de la carte) est sélectionnée, seules les entités qui sont visibles au sein de l'étendue courante de la carte seront analysées. Si l’option n’est pas sélectionnée, toutes les entités en entrée qui se trouvent dans la couche en entrée sont analysées, même si elles se trouvent en dehors de l’étendue actuelle de la carte.

Limitations

Les événements de proximité en entrée doivent constituer une couche de points avec des entités temporelles de type instant. Les entités non temporelles ne sont pas incluses dans les résultats en sortie.

Fonctionnement de Tracer les événements de proximité

Les diagrammes ci-dessous montrent comment l’outil Tracer les événements de proximité traite les données. Dans ces diagrammes, la dimension temporelle se trouve sur l’axe x. Chaque diagramme comporte quatre entités : A, B, C et D. Le texte en surbrillance décrit les événements de tracé qui se produisent entre deux entités (les entités de départ et d’arrivée) et la profondeur de l’événement de proximité. Dans cet exemple, l’entité C est l’entité d’intérêt qui est tracée en aval.

Dans le diagramme 1, l’entité C est l’entité d’intérêt choisie. La profondeur est de 0.

Diagramme 1 de l’outil Tracer les événements de proximité.

Diagramme 1 de l’outil Tracer les événements de proximité.

Dans le diagramme 2, un événement de proximité survient entre les entités C et B. La profondeur du tracé est de 1. Lorsque plusieurs entités sont des événements de proximité ultérieurs, il s’agit d’un événement de proximité durable.

Diagramme 2 de l’outil Tracer les événements de proximité.

Diagramme 2 de l’outil Tracer les événements de proximité.

Dans le diagramme 3, un événement de proximité survient entre les entités B et A. La profondeur du tracé est de 2.

Diagramme 3 de l’outil Tracer les événements de proximité.

Diagramme 3 de l’outil Tracer les événements de proximité.

Dans le diagramme 4, un événement de proximité survient entre les entités C et D. La profondeur du tracé est de 1.

Diagramme 4 de l’outil Tracer les événements de proximité.

Diagramme 4 de l’outil Tracer les événements de proximité.

Dans l’image ci-dessous, l’entité B est l’entité d’intérêt. Elle se trouve à proximité de l’entité A trois fois, ce qui est indiqué par les cercles bleus. En supposant que la dimension temporelle est indiquée sur l’axe x, le premier événement de proximité est 1, suivi par une pause sans contact, puis par les événements de proximité 2 et 3. L’outil renvoie l’événement 1 dans la couche d’événements de proximité. Les événements de proximité 2 et 3 ne sont pas renvoyés. Si le paramètre Include tracks layer (Inclure la couche de traces) est sélectionné, toutes les entités après l’événement de proximité 1 sont renvoyées dans la couche de traces en sortie.

Un exemple du premier événement de tracé.

Exemple de ArcGIS API for Python

L’outil Repérer les événements de proximité est disponible dans ArcGIS API for Python.

Cet exemple recherche les événements de proximité pour toutes les entités de la couche en entrée qui se sont trouvées à proximité d’une entité nommée entity_3.

# Import the required ArcGIS API for Python modules
import arcgis
from arcgis.gis import GIS

# Connect to your ArcGIS Enterprise portal and confirm that GeoAnalytics is supported
portal = GIS("https://myportal.domain.com/portal", "gis_publisher", "my_password", verify_cert=False)
if not portal.geoanalytics.is_supported():
    print("Quitting, GeoAnalytics is not supported")
    exit(1)   

# Search for and list the big data file shares in your portal
search_result = portal.content.search("", "Big Data File Share")

# Look through the search results for the big data file share of interest
bd_layer = next(x for x in search_result if x.title == "bigDataFileShares_EntityLocationPoints")

# Run the Trace Proximity Events tool 
result = arcgis.geoanalytics.use_proximity.trace_proximity_events(input_points = bd_layer, 
    entity_id_field = "UniqueID",
    entities_of_interest_ids = [{"entityId": "entity_3", "epochTimeStamp": None}],
    spatial_search_distance = 6,
    spatial_search_distance_unit = "feet",
    distance_method = "Geodesic",
    temporal_search_distance = 10,
    temporal_search_distance_unit = "minutes",
    max_trace_depth = None,
    attribute_match_criteria = None,
    include_tracks_layer = None,
    output_name = "TPE_output")

# Visualize the results if you are running Python in a Jupyter Notebook
processed_map = portal.map()
processed_map.add_layer(result)
processed_map

Outils semblables

Utilisez l’outil Trace Proximity Events (Tracer les événements de proximité) pour tracer les événements qui se trouvent à proximité les uns des autres dans l’espace (localisation) et le temps. D'autres outils peuvent vous aider à résoudre des problèmes légèrement différents.

Outils d'analyse Map Viewer

Si vous souhaitez calculer tous les événements de proximité et ne voulez pas tracer en aval à partir d’une entité d’intérêt, utilisez l’outil Joindre les entités.

Si vous souhaitez reconstruire des points vers les chemins parcourus ou visualiser vos traces en sortie, utilisez l’outil Reconstruire les traces de GeoAnalytics Tools.

Outils d'analyse ArcGIS Desktop

L’outil Tracer les événements de proximité GeoAnalytics Tools est également disponible dans ArcGIS Pro.

Pour pouvoir exécuter l’outil à partir d’ArcGIS Pro, le portail actif de votre projet doit exécuter ArcGIS Enterprise 10.9 ou une version ultérieure. Avec la version 10.9, vous devez vous connecter au portail via un compte doté de privilèges permettant d’effectuer une analyse spatiale sur le portail.