Skip To Content

Ajouter une machine à votre stockage des données

ArcGIS Data Store permet de créer chaque type de répertoire de données sur plusieurs machines pour rendre vos données hautement disponibles et, dans le cas de répertoires de Big Data spatio-temporelles et de cache de tuiles, évolutives.

Les options d’ajout de machines varient selon le type de répertoire de données et sont expliquées ci-dessous :

Répertoires de données relationnelles

La première machine sur laquelle vous installez ArcGIS Data Store et créez un répertoire de données relationnelles est la machine de répertoire de données relationnelles principale. Vous pouvez installer et configurer un autre stockage des données relationnelles avec le même site GIS Server, ce qui fait de cette deuxième machine de stockage des données relationnelles votre machine de secours. Les données des couches d'entités hébergées sont répliquées de la machine principale vers la machine de secours.

Les données sont répliquées de la machine principale vers la machine de secours.

Si la machine principale n'est plus disponible (par exemple, si elle subit une défaillance, une coupure d'alimentation ou une perte de connexion réseau), la machine de secours devient la machine principale. Vous n’aurez pas accès aux données des couches d’entités hébergées uniquement pendant la courte période nécessaire pour que la machine de secours devienne la machine principale, généralement quelques minutes. Dès que la machine de secours devient la machine de stockage des données relationnelles principale, elle envoie ses fichiers de sauvegarde au même emplacement que la machine principale précédente.

La machine de secours devient la machine principale lorsque celle-ci est inaccessible.

Si vous parvenez à résoudre le problème lié à l'ancienne machine principale, par exemple, si elle était débranchée et que vous l'avez rebranchée, ou si elle a retrouvé sa connexion réseau après l'avoir perdue temporairement, l'ancienne machine principale devient la machine de secours du stockage des données.

Scénarios de basculement des répertoires de données relationnelles

La liste ci-dessous répertorie les situations qui peuvent amener la machine de secours à devenir la machine principale de votre répertoire de données relationnelles. Notez que les trois cas suivants impliquent des échecs matériels ou logiciels.

  • Le stockage des données principal cesse de fonctionner. ArcGIS Data Store essaie de redémarrer le stockage des données sur la machine principale. S'il ne peut pas le redémarrer, le stockage des données passe sur la machine de secours.
  • L'application Web de la machine principale cesse de fonctionner et essaie de redémarrer sur la machine principale. Dans les rares cas où cela ne fonctionne pas, le stockage des données passe sur la machine de secours.
  • La machine principale n'est pas disponible. Ceci peut se produire si l'ordinateur subit une défaillance, est débranché ou s'il perd sa connexion réseau. ArcGIS Data Store effectue cinq tentatives pour se connecter à la machine principale. Si aucune connexion n'est possible après ces cinq tentatives, le stockage des données passe sur la machine de secours.

Les seuls cas où une action humaine peut provoquer une défaillance sont les suivants : si la machine du répertoire de données principale est délibérément placée en mode hors connexion ou si l’administrateur du site ArcGIS Server exécute la commande REST makePrimary sur la machine de secours.

Remarque :

L’arrêt d’une machine Microsoft Windows sur site qui s’exécute comme machine ArcGIS Data Store principale ne provoque pas le basculement du répertoire de données, car Windows arrête tous les services avant d’arrêter la machine. Par conséquent, pour que le répertoire de données soit accessible pendant que la machine est hors connexion, commencez par élever la machine de secours au rang de machine principale, puis fermez l’ancienne machine Windows ArcGIS Data Store principale.

Répertoires de données du cache de tuiles

Installez ArcGIS Data Store sur trois machines ou plus. Sur chaque machine, configurez un répertoire de données du cache de tuiles inscrit à l’aide du même site GIS Server d’hébergement.

Remarque :

Il est conseillé d’utiliser un nombre impair de machines dans le répertoire de données du cache de tuiles.

Pour activer la haute disponibilité, configurez toutes les machines dans le répertoire de données du cache de tuiles avant que les membres du portail commencent à publier les couches de scènes hébergées. Une fois publiées, les données du cache des couches de scènes hébergées sont dupliquées sur deux des machines de répertoire de données du cache de tuiles.

Créez un répertoire de données du cache de tuiles avec trois machines et répartissez les données entre les machines lorsque les utilisateurs publient des couches de scènes.

Vous pouvez aussi ajouter des machines de répertoire de données du cache de tuiles selon les besoins. Si l’espace disponible n’est pas suffisant sur les machines en cours, installez ArcGIS Data Store sur des machines supplémentaires et inscrivez-les à l’aide du même site GIS Server d’hébergement. Les caches des nouvelles couches de scènes sont alors réparties entre les nouvelles machines. Les caches de scène existants demeurent sur les machines d’origine.

Les nouveaux caches de scène sont placés sur les machines ajoutées au répertoire de données du cache de tuiles.

Si vous voulez rééquilibrer les caches existants et utiliser les nouvelles machines ajoutées, vous devez créer une sauvegarde du répertoire de données du cache de tuiles et le restaurer. Pour savoir comment rééquilibrer les données du cache, commencez à l’étape 7 sous Restaurer un répertoire de données du cache de tuiles pour redistribuer les données du cache de scène après un blocage.

Récupération après la perte d’une machine du cache de tuiles

Si vous possédez plusieurs machines dans le répertoire de données du cache de tuiles à des fins de haute disponibilité et que l’une de ces machines devient inutilisable ou passe hors connexion, il se peut que vous deviez redistribuer les données du cache de scène.

Essayez de ramener la machine défaillante en ligne. Par exemple, si un câble réseau ou électrique est débranché ou que la machine a été arrêtée, vous pouvez remédier au problème en branchant le câble ou en allumant l’ordinateur. Une fois à nouveau en ligne, la machine rejoint le répertoire de données du cache de tuiles et le répertoire de données continue à fonctionner.

Si une machine connaît un blocage et ne peut pas être dépannée, vous devez effectuer une procédure pour vous assurer que les caches des couches de scènes sont toujours hautement disponibles. Pour connaître les instructions, reportez-vous à la rubrique Récupérer un répertoire de données.

Stockage de Big Data spatio-temporelles

Vous pouvez installer ArcGIS Data Store sur plusieurs machines, créer des répertoires de Big Data spatio-temporelles sur chacune d’entre elles et inscrire chaque machine à l’aide du même site GIS Server d’hébergement.

Remarque :

Il est conseillé d’utiliser un nombre impair de machines dans le répertoire de Big Data spatio-temporelles.

Les données du répertoire de Big Data spatio-temporelles sont dupliquées sur au moins deux machines de répertoires de données Big Data spatio-temporelles inscrites auprès du même serveur d’hébergement.

Stockage de Big Data spatio-temporelles contenant cinq machines

Si une des machines connaît un échec, les données sont toujours présentes sur une autre machine au moins. Le stockage des données réplique les données sur une autre machine encore fonctionnelle.

Lorsqu’une machine connaît une défaillance, les données sont transférées sur les machines restantes.

Vous pouvez installer ArcGIS Data Store sur plusieurs machines et créer des répertoires de Big Data spatio-temporelles inscrits à l’aide des mêmes sites GIS Server d’hébergement. Dans cet exemple, trois machines sont ajoutées : une pour remplacer la machine défaillante et deux autres pour prendre en compte le nombre accru de couches d’entités spatio-temporelles hébergées. Les données sont rééquilibrées entre les sept machines. Les données des couches d’entités spatio-temporelles nouvellement publiées sont également distribuées.

Ajoutez des machines au répertoire de Big Data spatio-temporelles et les données sont distribuées

Ajouter une machine

Utilisez l'assistant de configuration ArcGIS Data Store ou l'utilitaire configuredatastore pour ajouter une machine à un stockage des données existant. Vous pouvez disposer d’un répertoire de données relationnelles de secours. Vous pouvez avoir plusieurs machines dans un répertoire de données du cache de tuiles ou dans un répertoire de Big Data spatio-temporelles. Ajoutez chaque machine, une par une, à l’aide de l’assistant de configuration ArcGIS Data Store ou de l’utilitaire configuredatastore. Toutes les machines qui font partie du même répertoire de données doivent utiliser le même système d’exploitation.

Utiliser l'assistant de configuration du stockage des données

  1. Installez ArcGIS Data Store sur un autre serveur.

    Les machines de secours et principale (pour un répertoire de données relationnelles) et chaque nœud d’un répertoire de Big Data spatio-temporelles ou de données du cache de tuiles doivent être installés sur différents serveurs physiques. Veillez à utiliser le même compte réseau pour le compte ArcGIS Data Store sur toutes les machines du stockage des données.

  2. Ouvrez l'assistant de configuration d'ArcGIS Data Store.
  3. Spécifiez l'URL du site GIS Server.

    L'URL est au format suivant : https://gisserver.domain.com:6443. Utilisez le site GIS Server que vous avez utilisé pour configurer le répertoire de données relationnelles principal ou les autres machines dans votre répertoire de données du cache de tuiles ou de Big Data spatio-temporelles.

  4. Tapez le nom d'utilisateur et le mot de passe de l'administrateur du site principal ArcGIS Server et cliquez sur Suivant.
  5. Sélectionnez le type de stockage des données que vous souhaitez créer. Veillez à choisir le même type que celui du stockage des données auquel vous souhaitez ajouter cette machine.
  6. Indiquez l'emplacement du nouveau répertoire du stockage des données et cliquez sur Suivant.
  7. Passez en revue les informations du Récapitulatif de configuration. Si elles sont correctes, cliquez sur Terminer. Pour les modifier, cliquez sur Précédent.

    Le rôle de haute disponibilité doit indiquer qu’il s’agit d’une machine de secours pour les répertoires de données relationnelles.

Une fois l’installation terminée, vous disposez d’une machine de répertoire de données supplémentaire sur laquelle le répertoire de données relationnelles principal ou d’autres machines du répertoire de Big Data spatio-temporelles peuvent répliquer les données, ou vous disposez d’une machine supplémentaire qui peut stocker les caches des couches de scènes hébergées nouvellement publiées.

Si la configuration présente des erreurs, cliquez sur Suivant dans la boîte de dialogue Récapitulatif de configuration pour rouvrir l'assistant de configuration ArcGIS Data Store et modifier les informations spécifiées. Reportez-vous à la rubrique Dépanner ArcGIS Data Store pour connaître l'origine des erreurs de configuration et savoir comment les résoudre.

Utiliser l'utilitaire configuredatastore

Vous pouvez installer ArcGIS Data Store sur un autre serveur et, avec l'utilitaire configuredatastore, l'ajouter à un stockage des données existant. L'utilitaire est installé dans <ArcGIS Data Store installation directory>/tools.

  1. Ouvrez une invite de commande à l'aide de l'option Exécuter en tant qu'administrateur sur le serveur supplémentaire sur lequel vous avez installé ArcGIS Data Store.
  2. Exécutez l'utilitaire configuredatastore et fournissez l'URL d'GIS Server, ainsi que le nom d'utilisateur et le mot de passe de l'administrateur du site principal ArcGIS Server. Utilisez également l'opération --stores pour indiquer le type de stockage des données à créer. Veillez à spécifier la même URL GIS Server et le même type de stockage des données que ceux utilisés pour le stockage des données auquel vous souhaitez ajouter cette machine.

    Par exemple, cette commande ajoute un stockage des données relationnelles de secours à un site GIS Server avec l'URL https://agsserver.ntwk.com:6443/arcgis/admin :

    configuredatastore https://agsserver.ntwk.com:6443/arcgis/admin siteadmin P$@pass --stores relational

Une machine de répertoire de données supplémentaire est ajoutée à votre répertoire de données et le répertoire de données relationnelles principal ou d’autres machines du répertoire de Big Data spatio-temporelles peuvent répliquer les données, ou vous disposez d’une machine supplémentaire qui peut stocker les caches des couches de scènes hébergées nouvellement publiées.