Skip To Content

Récupérer un stockage des données

Si vous n’avez plus accès aux données de votre répertoire de données, par exemple si votre répertoire de données est défaillant ou qu’un éditeur supprime par erreur des données d’une couche d’entités hébergée, vous pouvez restaurer les données à l’aide de vos fichiers de sauvegarde. Vous pouvez également restaurer un répertoire de données du cache de tuiles après le remplacement d’une machine pour redistribuer les de données du cache de scène.

Si une ou plusieurs machines du répertoire de données sont défaillantes, installez ArcGIS Data Store sur une nouvelle machine et restaurez la dernière sauvegarde complète disponible à l’aide de l’utilitaire restoredatastore.

La procédure dépend alors du type de répertoire de données et du nombre de machines que vous remplacez. Par exemple, si vous remplacez toutes les machines du répertoire de données du cache de tuiles ou de Big Data spatio-temporelles, vous exécutez l’utilitaire restoredatastore deux fois pour prendre en compte toutes les données.

Si votre répertoire de données relationnelles est configuré pour la récupération ponctuelle, vous pouvez récupérer les données de couches d’entités hébergées à un point précis dans le temps en procédant à la restauration sur le répertoire de données relationnelles existant et en indiquant une date et une heure correspondant aux données à restaurer.

Informations importantes relatives à la restauration des répertoires de données

Gardez à l’esprit les informations suivantes en rapport avec la récupération ArcGIS Data Store :

  • Vous devez vous assurer que les procédures de sauvegarde et de restauration fonctionnent en les testant sur des déploiements de développement ou de test. En effet, vous ne voulez pas découvrir un défaut dans un processus au moment où vous devez restaurer un déploiement de production.
  • Les fichiers de sauvegarde utilisés pour la récupération sont compressés. Lorsque vous restaurez vos données, ces fichiers doivent être décompressés dans un dossier intermédiaire. Cela signifie que vous devez disposer d'un dossier intermédiaire pouvant accommoder ces données. Par défaut, les fichiers sont mis en attente dans votre répertoire de données. Par conséquent, si votre répertoire de données contient beaucoup de données, vous pouvez configurer un dossier intermédiaire distinct destiné à la récupération du répertoire de données. Vous pouvez spécifier un dossier intermédiaire distinct à l'aide de l'utilitaire changestaginglocation.
  • Avant d’exécuter l’utilitaire restoredatastore, vérifiez que personne ne publie ou ne met à jour des couches. Ces nouveaux services et mises à jour seraient perdus puisqu’ils ne seraient pas inclus dans le fichier de sauvegarde que vous restaurez.
  • Les clients et les services ne peuvent pas accéder aux données existantes dans le répertoire de données pendant que vous le restaurer.
  • Lorsque vous déployez ArcGIS Enterprise sur site, mais que les fichiers de sauvegarde de votre répertoire de données se trouvent dans un stockage Cloud, la création de sauvegardes et la restauration à partir de celles-ci dureront plus longtemps que si les fichiers de sauvegarde se trouvaient dans des partages de fichiers locaux.

Restaurer un répertoire de données relationnelles après un blocage

Si le matériel est défaillant ou que le répertoire de données relationnelles n’est ni disponible, ni accessible en ligne, installez ArcGIS Data Store sur une nouvelle machine et appliquez-y vos fichiers de sauvegarde à l’aide de l’utilitaire restoredatastore. Vous recréez ainsi le stockage des données sur la nouvelle machine et maintenez son inscription auprès du site GIS Server existant.

  1. Installez ArcGIS Data Store sur une nouvelle machine.

    Ne procédez pas à la configuration. Fermez l’assistant de configuration ArcGIS Data Store lorsqu'il s'ouvre au terme de l'installation.

  2. Ouvrez une invite de commande à l'aide de l'option Exécuter en tant qu'administrateur.
  3. Exécutez l’utilitaire restoredatastore depuis <ArcGIS Data Store installation directory>\datastore\tools pour restaurer la sauvegarde la plus récente du répertoire de données relationnelles.
    Reportez-vous à la référence des utilitaires ou saisissez --help sur la ligne de commande pour obtenir la syntaxe.

    Cet exemple restaure la sauvegarde la plus récente d'un stockage des données relationnelles à partir de \\fortknox\backups\datastore\relational dans C:\arcgisdatastore. Puisque, par défaut, le stockage des données reste lié au site GIS Server auprès duquel il est inscrit, vous n’êtes pas obligé de spécifier --bound true, mais vous devez indiquer l’URL du site GIS Server et les identifiants de connexion de l’administrateur.

    restoredatastore --store relational --target most-recent --source-loc \\fortknox\backups\datastore\relational --data-dir C:\arcgisdatastore --server-url https://gisserver.domain.com:6443 --server-admin siteadmin --server-password MySApw

    Si le répertoire que vous spécifiez avec l’option --data-dir n’existe pas déjà, il sera créé. S'il existe, vous devez disposer d'un accès en écriture sur ce dernier et il doit être vide. Dans le cas contraire, l'opération de restauration ne pourra pas aboutir.

  4. Confirmez que vous souhaitez restaurer le stockage des données en saisissant yes.

Restaurer un stockage des données relationnelles existant à un moment donné

Si votre stockage des données relationnelles est configuré pour prendre en charge la récupération ponctuelle, vous pouvez utiliser les fichiers de sauvegarde pour restaurer le stockage des données relationnelles à un moment donné que vous spécifiez. Par exemple, si un éditeur apporte des modifications importantes aux données dans une couche d'entités hébergée et découvre le jour d'après que ces modifications n'avaient pas lieu d'être, vous pouvez restaurer l'état antérieur à ces modifications du stockage des données relationnelles.

Les heures spécifiées doivent être exprimées en UTC (Temps Universel Coordonné).

Remarque :

Toutes les couches d'entités publiées sur le portail après un moment donné auquel vous restaurez le stockage des données relationnelles ne seront plus valides, car les données utilisées par ces couches n'existent plus dans le stockage des données.

Notez également que si vous avez désactivé les sauvegardes automatiques, vous ne pouvez pas effectuer de restauration à un moment spécifique.

  1. Ouvrez une invite de commande à l'aide de l'option Exécuter en tant qu'administrateur.
  2. Exécutez l'utilitaire restoredatastore figurant dans le répertoire <ArcGIS Data Store installation directory>/datastore/tools pour restaurer les données à un point spécifique dans le temps.

    La syntaxe permettant de restaurer le stockage des données relationnelles à un moment donné est la suivante :

    restoredatastore --store relational --target <date and time> restoredatastore --store relational --target <date and time> --server-url <ArcGIS Server URL> --server-admin <ArcGIS Server admin user> --server-password <ArcGIS Server admin password>

    Saisissez, par exemple, les informations suivantes pour restaurer le répertoire de données relationnelles à partir de fichiers à l’état qu’il présentait à 17 h 00. UTC le 20 mars 2014 :

    restoredatastore --store relational --target 2014-03-20-17:00:00 --server-url https://gisserver.domain.com:6443 --server-admin siteadmin --server-password MySApw
    You are going to restore the data store from a data store backup. This process could take a long time, depending on the size of your data. Please do not interrupt the process once it has started.
    Do you want to continue (Yes or No)? Yes

  3. Confirmez que vous souhaitez restaurer le stockage des données en saisissant yes.
    Astuce:

    Pour rédiger un script de la commande restoredatastore, incluez un indicateur pour supprimer l'invite de confirmation, comme l'indique l'exemple suivant :

    restoredatastore --store relational --target 2014-03-20-17:00:00 --prompt no

    Vos données de couches d’entités hébergées sont restaurées au moment spécifié.

Restaurer un répertoire de données du cache de tuiles pour redistribuer les données du cache de scène après un blocage

Si une machine du répertoire de données du cache de tuiles connaît un blocage et que vous ne parvenez pas à la ramener en ligne, restaurez le répertoire de données du cache de tuiles après avoir remplacé la machine inaccessible. Lors de la restauration des données, ArcGIS Data Store redistribue des copies des données du cache de scène à toutes les machines du répertoire de données, y compris aux nouvelles machines.

Suivez les instructions ci-après pour détecter et remplacer une machine défaillante du répertoire de données du cache de tuiles et procéder à une restauration pour redistribuer les données du cache de scène dans le cadre de la haute disponibilité :

  1. Si vous pensez qu’un problème s’est produit sur l’une des machines du répertoire de données du cache de tuiles, exécutez l’utilitaire de ligne de commande describedatastore pour confirmer qu’une machine est inaccessible.
  2. Si le résultat indique la présence d’un problème sur une machine, essayez de récupérer la machine.

    Par exemple, si un câble réseau ou d’alimentation est débranché, rebranchez-le et démarrez la machine.

  3. Si vous parvenez à récupérer la machine, ramenez-la en ligne et exécutez à nouveau l’utilitaire describedatastore pour confirmer que la machine est à nouveau accessible en ligne et qu’elle participe au répertoire de données du cache de tuiles. Effectuez certains tests sur les couches de scènes pour vérifier qu’elles sont accessibles. En l’absence d’erreurs, vous avez terminé. Cependant, si vous ne parvenez pas à récupérer la machine, passez à l’étape suivante.
  4. Exécutez l’utilitaire removemachine avec l’option --force pour retirer le machine défaillante du répertoire de données du cache de tuiles.

    Dans cet exemple, la machine tilecache3 est inaccessible et ne peut pas être récupérée. ArcGIS Data Store ne pouvant pas accéder à la machine, vous devez spécifier --force true pour la retirer du répertoire de données du cache de tuiles.

    removemachine tilecache3 --store tilecache --force true

  5. Obtenez une nouvelle machine dotée du même système d’exploitation que l’ancienne machine. Installez ArcGIS Data Store sur la nouvelle machine et ajoutez-la à votre répertoire de données du cache de tuiles existant en la configurant avec le même site ArcGIS Server d’hébergement.
  6. Exécutez la commande REST ArcGIS Server validate pour confirmer que les données du cache de scène sont hautement disponibles. Si vous recevez un message indiquant qu’il n’existe qu’une seule copie d’un ou de plusieurs caches de couches de scènes, passez aux étapes suivantes.
  7. Vérifiez que vous avez configuré un emplacement de sauvegarde partagé pour le répertoire de données du cache de tuiles. Si tel n’est pas le cas, configurez-en un maintenant.
  8. Assurez-vous que personne n’effectue de publication ou de mise à jour sur une couche de scènes, ou ne crée de caches de scène.

    Pour savoir si un cache de scène est en cours de création ou de recréation, connectez-vous à l’instance ArcGIS Server Manager du serveur d’hébergement, ouvrez Site > Jobs (Tâches), sélectionnez System/SceneCachingControllers dans la liste déroulante Services et cliquez sur Query (Requête). Si le serveur est en train de créer des caches de serveur, le statut de la tâche apparaît à l’issue de cette requête. Patientez jusqu’à ce que ces tâches liées au cache se terminent. Si aucune tâche liée au cache de scène n’apparaît, vous pouvez continuer.

    Pour vous assurer que personne ne publie de nouvelles couches ou des mises à jour, vous pouvez mettre ArcGIS Enterprise en mode de lecture seule. Gardez cependant à l’esprit que cela affecte tous les utilisateurs du portail.

  9. Créez une sauvegarde du répertoire de données du cache de tuiles.

    Dans cet exemple, un fichier de sauvegarde nommé myscenecachebu est créé et stocké dans un emplacement de sauvegarde dans un paquet Amazon Simple Storage Service (S3) que vous avez inscrit en tant qu’emplacement de sauvegarde du répertoire de données du cache de tuiles.

    backupdatastore myscenecachebu --store tilecache --location type=s3;location=mys3bucket

  10. Employez l’utilitaire restoredatastore avec l’option replicatedata définie sur true pour remplacer le contenu du répertoire de données du cache de tuiles et rééquilibrer le contenu entre toutes les machines.

    Dans l’exemple suivant, le fichier myscenecachebu est utilisé pour restaurer le répertoire de données du cache de tuiles et l’option replicatedata est définie sur true pour indiquer à ArcGIS Data Store que deux copies de chaque cache de scène doivent être distribuées à toutes les machines du répertoire de données du cache de tuiles.

    restoredatastore --store tilecache --target myscenecachebu --serverurl https://gisserver.domain.com:6443 --server-admin myadmin --server-password myAdminPWd! --replicatedata true

  11. Si vous avez placé ArcGIS Enterprise en mode de lecture seule, appliquez à nouveau le mode de lecture-écriture.
  12. Exécutez à nouveau la commande validate pour vérifier qu’il existe deux copies de tous les caches de scène.

Restaurer un répertoire de Big Data spatio-temporelles ou un répertoire de données du cache de tuiles après la perte de toutes les machines

Si vous devez remplacer toutes les machines de votre répertoire de données du cache de tuiles ou de votre répertoire de Big Data spatio-temporelles, par exemple, en cas de destruction de votre centre de données en raison d’une inondation ou si vous devez revenir à une ancienne version de ArcGIS Enterprise, suivez la procédure ci-après pour restaurer le répertoire de données du cache de tuiles ou le répertoire de Big Data spatio-temporelles :

  1. Installez ArcGIS Data Store sur une nouvelle machine.

    Ne procédez pas à la configuration. Fermez l’assistant de configuration ArcGIS Data Store lorsqu'il s'ouvre au terme de l'installation.

  2. Ouvrez une invite de commande à l'aide de l'option Exécuter en tant qu'administrateur.
  3. Exécutez l’utilitaire restoredatastore depuis <ArcGIS Data Store installation directory>\datastore\tools et définissez l’opération --loaddata sur false pour préparer la première machine à la restauration du répertoire de données du cache de tuile ou de Big Data spatio-temporelles.
    Reportez-vous à la référence des utilitaires ou saisissez --help sur la ligne de commande pour obtenir la syntaxe.

    Cet exemple prépare la nouvelle machine à la restauration de la sauvegarde la plus récente d'un stockage de Big Data spatio-temporelles à partir de \\myserver\backups\spatiotemporal dans C:\arcgisdatastore. L'opération --loaddata est définie sur false de sorte que les données ne sont pas encore chargées.

    restoredatastore --store spatiotemporal --target most-recent --source-loc \\myserver\backups\spatiotemporal --data-dir C:\arcgisdatastore --loaddata false --server-url https://gisserver.domain.com:6443 --server-admin siteadmin --server-password MySApw

    Si le répertoire que vous spécifiez avec l’option --data-dir n’existe pas, il sera créé. S'il existe, vous devez disposer d'un accès en écriture sur ce dernier et il doit être vide. Dans le cas contraire, l'opération de restauration ne pourra pas aboutir.

    Pour charger les données pour un répertoire de données du cache de tuiles, vous devez spécifier --store tilecache et l’emplacement de sauvegarde du cache de tuile via l’opération --source-loc dans l’exemple précédent.

  4. Installez ArcGIS Data Store sur des machines supplémentaires et exécutez l’assistant de configuration ArcGIS Data Store ou l’utilitaire configuredatastore sur chacune pour ajouter des machines à votre serveur d’hébergement.
  5. Exécutez de nouveau l’utilitaire restoredatastore sans l’option --loaddata ou avec --loaddata défini sur true pour restaurer toutes les données.

    Les données seront distribuées sur toutes les machines du répertoire de données du cache de tuile ou de Big Data spatio-temporelles.

    Cet exemple restaure les données dans le stockage de Big Data spatio-temporelles récemment configuré à l'aide du même fichier de sauvegarde (sur \\myserver\backups\spatiotemporal). L’option --loaddata étant définie sur true par défaut, il n’est pas nécessaire de la spécifier lorsque vous chargez les données.

    restoredatastore --store spatiotemporal --target most-recent --source-loc \\myserver\backups\spatiotemporal --data-dir C:\arcgisdatastore --server-url https://gisserver.domain.com:6443 --server-admin siteadmin --server-password MySApw

Restaurer un stockage de Big Data spatio-temporelles lorsque la machine cible peut contenir toutes les données du fichier de sauvegarde

Si la première machine sur laquelle vous créez votre stockage de Big Data spatio-temporelles de remplacement contient suffisamment d'espace disque et de mémoire pour contenir toutes les données de votre fichier de sauvegarde ou si vous effectuez la restauration sur vos machines de stockage de Big Data spatio-temporelles existantes, il vous suffit d'exécuter l'utilitaire restoredatastore une seule fois. Une fois la restauration réalisée, vous pouvez ajouter les autres nouvelles machines à votre stockage de Big Data spatio-temporelles. ArcGIS Data Store répliquera les données sur les autres machines.

  1. Installez ArcGIS Data Store sur une nouvelle machine.

    Ne procédez pas à la configuration. Fermez l’assistant de configuration ArcGIS Data Store lorsqu'il s'ouvre au terme de l'installation.

  2. Ouvrez une invite de commande à l'aide de l'option Exécuter en tant qu'administrateur.
  3. Exécutez l'utilitaire restoredatastore depuis <ArcGIS Data Store installation directory>\datastore\tools.
    Reportez-vous à la référence des utilitaires ou saisissez --help sur la ligne de commande pour obtenir la syntaxe.

    Cet exemple restaure la sauvegarde la plus récente d'un stockage de Big Data spatio-temporelles à partir de \\myserver\backups\spatiotemporal dans C:\arcgisdatastore sur la nouvelle machine. L'opération --loaddata est définie sur true car cette nouvelle machine peut contenir toutes les données du fichier de sauvegarde.

    restoredatastore --store spatiotemporal --target most-recent --source-loc \\myserver\backups\spatiotemporal --data-dir C:\arcgisdatastore --loaddata true --server-url https://gisserver.domain.com:6443 --server-admin siteadmin --server-password MySApw

    Si le répertoire que vous spécifiez avec l’option --data-dir n’existe pas, il sera créé. S'il existe, vous devez disposer d'un accès en écriture sur ce dernier et il doit être vide. Dans le cas contraire, l'opération de restauration ne pourra pas aboutir.

    Notez que vous pouvez omettre l'opération --loaddata dans ce cas, car les données sont chargées par défaut.

    Si la machine ne peut pas accueillir toutes les données du fichier de sauvegarde, l'opération de restauration échoue.

  4. Installez ArcGIS Data Store sur des machines supplémentaires et exécutez l’assistant de configuration ArcGIS Data Store ou l’utilitaire configuredatastore sur chacune pour ajouter des machines du stockage de Big Data spatio-temporelles à votre serveur d’hébergement.

    ArcGIS Data Store distribue et réplique les données sur les autres machines.

Restaurer un stockage des données du cache de tuiles ou relationnelles sur une version ou un système d'exploitation différent

Vous pouvez utiliser vos fichiers de sauvegarde pour restaurer un stockage des données du cache de tuiles ou relationnelles sur une machine exécutant un système d’exploitation différent ou une autre version d'ArcGIS Data Store.

Par exemple, si votre répertoire de données du cache de tuiles s’exécute sur un serveur Microsoft Windows, mais que votre service informatique commence à utiliser des serveurs Linux, vous pouvez utiliser les fichiers de sauvegarde créés avec une installation ArcGIS Data Store 10.5.1 ou version ultérieure sur le serveur Windowspour effectuer la restauration sur un répertoire de données du cache de tuiles sur le serveur Linux.

  1. Installez ArcGIS Data Store sur le nouveau serveur. Ne procédez pas à la configuration.

    L'instance d'ArcGIS Data Store que vous installez sur la nouvelle machine peut être de la même version d'ArcGIS Data Store ou d'une version plus récente que celle à partir de laquelle vous voulez effectuer la restauration.

  2. Si vous ne possédez pas encore de sauvegarde complète du stockage des données du cache de tuiles ou relationnelles existant, faites appel à l'utilitaire backupdatastore pour en créer une.
  3. Placez le fichier de sauvegarde dans un emplacement partagé accessible par la nouvelle installation d'ArcGIS Data Store.
  4. Exécutez l'utilitaire restoredatastore pour effectuer la restauration sur la nouvelle machine. Spécifiez --bound true et l'URL du serveur d'hébergement existant du portail (un site GIS Server) lors de la restauration. Ainsi, les couches de scènes et d'entités hébergées existantes continueront à fonctionner.

    Dans cet exemple, un stockage des données du cache de tuiles est restauré et inscrit auprès du site GIS Server https://mygisserver.domain.com:6443. Le fichier de sauvegarde se trouve dans le répertoire partagé \\backups\tilecache et le répertoire ArcGIS Data Store sur la nouvelle machine est C:\arcgisdatastore.

    restoredatastore --store tileCache --source-loc \\backups\tilecache --data-dir C:\arcgisdatastore --server-url https://gisserver.domain.com:6443 --server-admin siteadmin --server-password MySApw