Skip To Content

FAQ

Voici une liste des questions fréquentes concernant ArcGIS Enterprise. Si vous rencontrez des problèmes lors de l'utilisation d'ArcGIS Enterprise, reportez-vous à la rubrique Dépanner pour connaître les solutions préconisées.

Généralités

Cartes

Scènes

Applications

Contenu

Contenu Esri à l'affiche

Partage

Présentation de ArcGIS Companion

ArcGIS Companion est une application mobile native pour iOS et Android qui permet d’accéder à votre organisation, votre contenu et votre profil ArcGIS. Utilisez l’application pour rechercher, parcourir et gérer du contenu ArcGIS, des membres et des groupes et pour partager et collaborer avec d’autres. Avec Companion, vous choisissez où ouvrir des éléments, tels que des cartes, des scènes, des applications et des couches. Vous pouvez, par exemple, ouvrir des cartes web dans Explorer for ArcGIS. Découvrez le contenu le plus utilisé et le plus récent de votre organisation et tenez-vous informé des dernières actualités, blogs et tweets Esri. Les administrateurs peuvent exécuter des tâches courantes telles que redéfinir les mots de passe des membre, activer et désactiver les membres, mettre à jour les profils d’utilisateur, ajouter des membres au portail, attribuer des groupes aux membres et changer les rôles.

Companion est accessible à tous les membres des organisations et aux développeurs ArcGIS faisant partie du programme ArcGIS Developer. Il est disponible dans toutes les langues prises en charge sur le site web du portail.

Pour commencer, installez ArcGIS Companion sur votre périphérique mobile parmi les suivants :

Qu’est-ce qu’un mot de passe faible dans ArcGIS Enterprise ?

Les mots de passe faibles ne peuvent pas être acceptés. Un mot de passe est considéré comme faible s’il s’agit d’un mot de passe couramment utilisé, tel que modepasse1, ou s’il comprend des caractères répétitifs ou séquentiels, par exemple, aaaabbbb ou 1234abcd.

Qui peut utiliser la collaboration distribuée ?

La collaboration distribuée est disponible pour tous les déploiements ArcGIS Enterprise de la version 10.5 et ultérieure. Au minimum, votre organisation doit avoir un déploiement de base ArcGIS Enterprise pour utiliser la collaboration.

Pourquoi mon organisation doit-elle utiliser uniquement HTTPS ?

Le chiffrement d'informations sensibles constitue la principale raison d'utiliser HTTPS. HTTPS recourt au protocole de chiffrement Transport Layer Security (TLS) ou Secure Sockets Layer (SSL) qui assure la sécurité des communications sur un réseau. La plateforme ArcGIS utilise TLS, qui est un protocole de chiffrement plus récent et sécurisé que SSL. Lorsque vous envoyez des informations via Internet en utilisant HTTPS dans votre URL, seul le destinataire visé peut comprendre ces informations. Ce chiffrement est important car les informations que vous transmettez via Internet sont généralement relayées par de nombreux ordinateurs avant d'atteindre le serveur de destination. Tout ordinateur entre vous et le serveur peut voir des informations confidentielles, telles que les mots de passe, si ces données ne sont pas chiffrées avec un certificat TLS ou SSL valide. Lorsqu'un certificat TLS ou SSL valide est utilisé, ces informations deviennent illisibles pour tous, sauf le serveur auquel vous les envoyez. Cela les protège contre toute activité malveillante telle que l'usurpation d'identité.

Par défaut, ArcGIS Enterprise met en œuvre HTTPS pour toutes les communications, mais vous pouvez modifier vos protocoles de sécurité en fonction des besoins de votre organisation au moyen des paramètres de sécurité. Il est également conseillé d’activer TLS sur tous les services sur site. Lorsque vous ajoutez des couches à des cartes ou que vous ajoutez des couches en tant qu'éléments, Esri recommande d'utiliser des URL HTTPS. HTTPS contribue à protéger vos données et réduit les problèmes liés aux contenus mixtes dans les navigateurs. De nombreux sites web sont désormais accessibles uniquement via HTTPS. HTTPS s’assure que vos données, ainsi que toutes les autres communications entre votre navigateur et ArcGIS Enterprise sont chiffrées.

Pour plus d’informations sur TLS, SSL, HTTPS et la sécurité Internet, rendez-vous sur Trust Center. Esri a créé Trust Center en tant que ressource contenant des informations relatives à la sécurité, la confidentialité et la conformité de la plateforme ArcGIS. Trust Center propose des informations concernant la sécurité des produits, les alertes de sécurité, la conformité de la sécurité, les bonnes pratiques de sécurité pour votre organisation, et bien d’autres encore.

Comment changer le protocole URL de la source de données de mon service sécurisé avec identifiants de connexion incorporés en protocole HTTPS ?

Si vous possédez ou détenez des privilèges permettant d’administrer des services sécurisés avec identifiants de connexion incorporés, tels qu’une couche d’entités ArcGIS Server ou un service d’impression ou de géocodage, vous pouvez remplacer http par https comme protocole d’URL de la source de données dans l’onglet Settings (Paramètres) de la page des éléments des services sécurisés. Il est préférable que tous les services soient accessibles via HTTPS uniquement, qui chiffre les informations du service lorsqu’il est transmis par Internet. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique Pourquoi mon organisation doit-elle utiliser uniquement HTTPS ?

Que se produit-il lorsqu’un modèle ArcGIS Configurable Apps est étiqueté Éprouvé ?

Un modèle Configurable Apps passe à l’état Éprouvé lorsqu’un modèle comparable amélioré le remplace. Lorsqu’un modèle prend un statut éprouvé, les applications existantes que vous avez créées avec continuent de fonctionner et restent accessibles aux utilisateurs. Vous pouvez également continuer à les mettre à jour. Vous pouvez également créer des applications avec un modèle Configurable Apps éprouvé. Cela n’est toutefois pas conseillé car Esri n’ajoute pas de nouvelles fonctionnalités et ne résout pas les problèmes des modèles éprouvés. Ainsi, les modèles d’applications éprouvés ne sont pas mis à jour de manière à prendre en charge les modifications des navigateurs ou d’ArcGIS qui affectent la fonctionnalité des applications. Néanmoins, si vous souhaitez créer une application basée sur un modèle d’application éprouvé, vous pouvez le faire en cliquant sur le bouton Create a Web App (Créer une application Web) de sa page d’élément.

Quand les membres voient-ils les coordonnées des administrateurs de leur organisation ?

Vous pouvez choisir le ou les administrateurs qui sont répertoriés comme points de contact pour votre portail . S’ils ont été ajoutés, les détails des administrateurs spécifiés seront visibles pour tous les membres de l’organisation qui ne sont pas des administrateurs sur la page Organization (Organisation).

Quels types de couches puis-je ajouter à une carte ?

Pour la liste complète, reportez-vous à Quelle couche pouvez-vous ajouter ?.

Quelle est la différence entre des entités stockées dans la carte et des entités stockées dans une couche de service d'entités ?

Les entités stockées dans la carte proviennent de la création d'une couche d'annotations de carte ou d'un fichier chargé pouvant uniquement être modifié par l'auteur de la carte. Les entités provenant de couches de services d'entités sont lues en continu à partir d'un service web et peuvent être modifiées par les utilisateurs si le propriétaire du service l'autorise.

Quelle est la meilleure façon d'ajouter des entités à une carte ?

Cela dépend. Si vous possédez des volumes importants de données, vous pouvez créer un service d’entités et l’ajouter en tant que couche à votre carte. Vous devez également ajouter des couches d'entités si vous voulez que d'autres mettent à jour les entités et leurs informations attributaires. Par défaut, vos entités pourront être mises à jour par quiconque consultera votre carte.

Si vous voulez seulement ajouter quelques entités, ajoutez une couche d’annotations de carte avec Map Viewer. Map Viewer propose plusieurs modèles dans lesquels vous pouvez sélectionner des formes et des symboles. Toutefois, il n’est pas pratique d’ajouter un grand nombre d’entités, car vous devez créer chacune d’elles dans Map Viewer (vous ne pouvez pas, par exemple, charger un fichier d’entités prédéfinies). Ces couches sont en lecture seule, si bien que les autres ne peuvent pas modifier les entités ni mettre à jour les informations attributaires associées.

Si vous possédez des entités stockées dans un fichier texte délimité (.txt ou .csv) ou au format GPS Exchange (.gpx), vous pouvez les importer dans votre carte. Il s'agit d'une méthode pratique pour ajouter des entités que vous avez stockées dans un fichier sur votre ordinateur. Une fois que vous les avez ajoutées à votre carte, vous pouvez modifier les symboles et configurer des fenêtres contextuelles.

Si votre fichier contient de nombreuses entités, vous devez le placer sur un serveur Web et le référencer via une URL grâce à l'option Ajouter une couche à partir du Web, plutôt que l'importer directement dans la carte.

Comment enregistrer une couche d'entités individuelle en tant qu'élément ?

Pour enregistrer une couche d’entités individuelle à partir d’une couche d’entités multicouche, procédez comme suit :

  1. Ouvrez la page d'élément de la couche d'entités multicouche puis cliquez sur l'onglet Visualisation.
  2. Choisissez la couche à enregistrer dans le menu déroulant Couche.
  3. Cliquez sur Enregistrer en tant que nouvelle couche pour enregistrer une copie de la couche en tant que nouvel élément dans Mon contenu.
  4. Saisissez un titre, des balises et un résumé et, si vous le souhaitez, choisissez un autre dossier pour enregistrer la couche.
  5. Sélectionnez l'option de création de l'élément avec Uniquement la couche actuelle, puis cliquez sur Enregistrer.

Comment puis-je savoir si une carte est temporelle ?

Si vous voyez un curseur temporel au bas d'une carte, cette carte inclut une ou plusieurs couches temporelles et vous pouvez lire la carte pour voir comment les informations changent au fil du temps.

Quelle est la différence entre Enregistrer et Enregistrer sous ?

La commande Enregistrer met à jour une carte existante que vous possédez. La commande Enregistrer sous crée une copie de la carte et vous voyez la fenêtre originale Enregistrer la carte dans laquelle vous pouvez mettre à jour le titre, les balises, etc. Vous pouvez enregistrer une copie de toute carte qui ne vous appartient pas, mais vous ne pouvez pas mettre à jour une carte qui ne vous appartient pas.

Quelle est la différence entre la création d’une carte à l’aide d’une API ArcGIS ou à l’aide de Map Viewer ?

Map Viewer constitue en quelque sorte une zone d’affichage sur laquelle vous pouvez facilement intégrer différentes couches qui vous intéressent. Une fois que vous avez créé une carte, vous pouvez la partager avec d'autres utilisateurs du portail ou l'intégrer dans une application. Il peut s’agir d’une application que vous avez écrite à l’aide des API ArcGIS ou, si vous avez peu d’expérience en programmation, cela peut être une application préconfigurée, par exemple un modèle d’application web du portail.

Les API ArcGIS permettent également de créer une fusion à partir de zéro sans commencer dans Map Viewer. Cela demande plus de code et de gestion de couches de la part du développeur.

Comment rendre une couche disponible en tant que fond de carte dans la bibliothèque de fonds de carte de mon organisation ?

La bibliothèque de fonds de carte de Map Viewer utilise par défaut des fonds de carte de ArcGIS Online, mais l’administrateur de votre portail peut configurer Map Viewer de telle sorte qu’il utilise un autre groupe pour alimenter la bibliothèque de fonds de carte. Si votre portail utilise une bibliothèque de fonds de carte personnalisée, que l’administrateur du portail autorise d’autres personnes à y apporter du contenu, et que vous êtes un membre doté des privilèges permettant de créer et de partager du contenu, vous pouvez créer un fond de carte et l’ajouter à la bibliothèque de fonds de carte. Pour rendre une couche disponible dans la bibliothèque de fonds de carte personnalisée, procédez comme suit :

  1. Contactez l’administrateur de votre portail pour avoir la confirmation que la bibliothèque de fonds de carte utilise un groupe personnalisé qui autorise ses membres à apporter du contenu. Si tel est le cas, rejoignez le groupe ou demandez à votre administrateur de vous y ajouter.
  2. Connectez-vous à votre organisation et ouvrez Map Viewer.
  3. Ajoutez la couche à la carte en tant que fond de carte. Vous pouvez ajouter un service Web ArcGIS Server, une couche OGC ou une couche de tuiles. La couche doit être partagée entre le groupe de la bibliothèque de fonds de carte et votre organisation.
  4. Enregistrez la carte. Donnez à la carte un nom concis qui permet de reconnaître son contenu.
  5. Cliquez sur Share (Partager), puis partagez la carte avec le groupe de la bibliothèque de fonds de carte et votre organisation.

Qu'est-ce qu'une scène ?

Une scène est une représentation 3D d’une collection de couches, de styles et de configurations qui permettent aux utilisateurs de partager du contenu géospatial symbolisé avec d’autres utilisateurs, via Internet. Vous pouvez créer des scènes 3D au moyen de ArcGIS Pro ou de Scene Viewer sur un portail ArcGIS Enterprise.

Présentation de Scene Viewer

Scene Viewer est une application intégrée sur le portail ArcGIS Enterprise qui permet de créer des scènes 3D et d’interagir avec. Scene Viewer fonctionne avec des navigateurs web de bureau compatibles avec WebGL, une norme technologique pour le web intégrée dans la plupart des navigateurs modernes pour l’affichage des graphiques 3D.

Comment puis-je ouvrir une scène ?

Vous pouvez afficher des scènes sur le site web du portail avec Scene Viewer ou vous connecter à votre organisation et créer des scènes. Vous pouvez également ouvrir des scènes dans ArcGIS Pro.

Comment puis-je créer une scène ?

Vous pouvez vous connecter à votre organisation pour créer une scène sur votre portail avec Scene Viewer ou vous pouvez utiliser ArcGIS Pro pour créer et partager une scène..

Quelle est la différence entre une scène et une carte ?

Une scène est similaire à une carte dans la mesure où elle constitue une fusion de couches de données que vous pouvez afficher dans un navigateur. Les scènes sont différentes des cartes dans la mesure où elles affichent des données dans un environnement 3D et permettent la navigation dans toutes les directions et dans tous les angles.

Ai-je besoin de ArcGIS Pro pour créer une scène ?

Non. Vous pouvez créer des scènes en fusionnant des couches partagées avec votre organisation à l’aide de Scene Viewer.

Comment puis-je utiliser Scene Viewer avec mes données 2D ?

Vous pouvez importer vos données 2D dans un environnement 3D afin de mieux les comprendre. Par exemple, vous pouvez créer des symboles 3D à partir de vos symboles 2D en appliquant une taille et une hauteur. Vous pouvez appliquer un zoom avant et arrière sur la surface et la faire pivoter pour voir les données à partir de différents angles. Vous pouvez également ajouter de l'altitude à des couches 2D superposées pour pouvoir afficher plus facilement les données dans chaque couche.

Quelle est la différence entre Scene Viewer et la visionneuse web CityEngine ?

Scene Viewer et la visionneuse web CityEngine sont deux applications web différentes disponibles dans ArcGIS Enterprise, chacune dotée de ses fonctionnalités et finalités propres.

Dans Scene Viewer, vous pouvez effectuer les opérations suivantes :

  • Afficher des scènes créées dans Scene Viewer ou ArcGIS Pro. Scene Viewer ne prend pas en charge les scènes web CityEngine.
  • Créer des scènes : vous pouvez, par exemple, ajouter et supprimer des couches, modifier la symbologie ou capturer des diapositives.
  • Afficher un ensemble de couches de portail, par exemple des couches de scènes, des couches d'entités, des couches d'images ou des couches de tuiles.
  • Visualiser des scènes affichées à l’étendue mondiale avec des fonds de carte dans une vue de globe sphérique (scène globale) ou une vue planaire (scène locale).
  • Naviguer dans des scènes dans lesquelles le chargement de données et le rendu d'images graphiques sont réalisés progressivement.

Dans la visionneuse web CityEngine, vous pouvez effectuer les opérations suivantes :

  • Afficher des scènes web CityEngine statiques (.3ws) exportées depuis CityEngine ou ArcScene. La visionneuse web CityEngine ne prend pas en charge les scènes.
  • Visualiser des scènes web CityEngine rendues dans une étendue locale réduite avec un système de coordonnées cartésien.
  • Commenter et comparer les scénarios : par exemple, vous pouvez utiliser l’outil de balayage pour voir les différences entre deux scénarios.
  • La visionneuse web CityEngine charge les scènes web CityEngine sous la forme d’un téléchargement initial à l’ouverture et ne charge aucune donnée en continu par la suite.
  • La visionneuse web CityEngine est un outil de visionnage qui ne prend pas en charge la création, par exemple l’ajout de fonds de carte, la modification de la symbologie ou la configuration de couches.

Puis-je partager une géométrie 3D dans des couches d'entités ?

Oui. Vous pouvez partager des points, des lignes et des polygones 3D.

Puis-je partager mes modèles de MNT dans des scènes ?

Oui. Vous pouvez partager des MNT personnalisés au moyen de ArcGIS Server. Utilisez ArcGIS Desktop 10.3 ou une version ultérieure pour créer un service d’imagerie d’altitude mis en cache et le partager au moyen de ArcGIS Server. Vous pouvez également utiliser ArcGIS Pro pour construire un paquetage de tuiles à partir de vos données d’altitude pour créer une couche d’altitude hébergée dans ArcGIS Enterprise. Vous pouvez ensuite ajouter ces services et couches d’altitude à votre scène.

Pourquoi mon application Story Map affiche-t-elle l'application ou le contenu web dans lequel je l'ai incorporée ?

Si votre portail est configuré de façon à communiquer via HTTPS uniquement, les cartes de narration que vous créez dans ce portail seront toujours accessibles via HTTPS. Si vous incorporez une application ou du contenu web accessible via HTTP, l'élément incorporé ne s'affiche pas dans votre carte de narration.

Quelles applications ArcGIS prennent en charge les fonds de carte vectoriels dans la bibliothèque de fonds de carte ?

Des fonds de carte vectoriels sont disponibles dans Map Viewer, Scene Viewer, ArcGIS Pro, Collector for ArcGIS, Workforce for ArcGIS, Explorer for ArcGIS, des applications créées avec Web AppBuilder, Ortho Maker, et des applications configurables qui incluent une bibliothèque de fonds de carte. Pour savoir si des fonds de carte vectoriels sont disponibles dans une application ArcGIS donnée, consultez la documentation de l’application.

Pour en savoir plus sur les fonds de cartes vectoriels et comment ils se comparent aux fonds de carte raster, reportez-vous à Couches de tuiles.

Quelle est la taille maximum des fichiers que je peux télécharger ?

Vous pouvez télécharger des fichiers faisant jusqu’à 200 Mo vers My Content (Mon contenu) via un navigateur Web.

Astuce :

Pour publier des paquetages de tuiles volumineux, nous vous conseillons d'utiliser l'outil de géotraitement Partager un paquetage qui peut utiliser plusieurs cœurs de traitement.

Que puis-je partager ?

Vous pouvez partager les types pris en charge de cartes, d'applications, de couches, d'outils et de fichiers.

Puis-je partager une URL de ma carte ou de mon application ?

Oui. Il est possible d'accéder directement à l'aide d'une URL à des éléments de contenu, des résultats de recherche et des groupes.

Que se passe-t-il si je supprime l'élément source utilisé pour publier une couche hébergée ?

Si l'élément source utilisé pour publier une couche hébergée est supprimé, la couche continue de s'afficher comme prévu. Cependant, certaines fonctionnalités qui nécessitent un accès aux données source peuvent ne plus fonctionner comme prévu. Les fonctionnalités spécifiques peuvent varier d'une couche à l'autre. Les fonctionnalités concernées sont les suivantes :

  • Si vous supprimez un fichier de définition de service, l'option Ecraser un service existant d'ArcMap ne fonctionne plus comme prévu.
  • Si vous supprimez un fichier de formes, une géodatabase fichier ou un fichier CSV, l'option Ecraser dans la page des éléments de la couche d'entités hébergée n'est plus disponible.
  • Si vous supprimez un paquetage de tuiles (.tpk), la couche de tuiles hébergée publiée à partir du paquetage ne peut plus être placée en mode hors connexion.

Lorsque l'élément source utilisé pour publier une couche hébergée est une couche hébergée, la couche hébergée utilisée comme élément source ne peut pas être supprimée tant que toutes les couches hébergées publiées à partir de cette couche ne sont pas supprimées.

Comment puis-je mettre à jour les données de ma couche d'entités hébergées ?

Si vous avez activé la mise à jour sur une couche d’entités hébergée, vous pouvez modifier les entités et leur affichage dans Map Viewer. Si vous enregistrez la couche dans une carte Web et utilisez cette carte dans une application, vous pouvez mettre à jour les entités de votre couche d'entités hébergées par l'intermédiaire de l'application.

Pour mettre à jour les données des couches d'entités hébergées publiées à partir d'une géodatabase fichier, d'un shapefile ou d'un fichier GeoJSON, CSV ou Microsoft Excel contenant des informations de latitude et longitude, remplacez les données par des données provenant d'un fichier source mis à jour à l'aide de l'option Overwrite (Écraser) disponible dans la page des éléments de la couche d’entités hébergée.

Si vous avez publié la couche d'entités hébergée à partir de ArcMap ou ArcGIS Pro, remplacez le service de la même carte dans la même application.

Quelle est la différence entre une cartographie web et une application web dans le contexte du site web ?

Une carte web est un ensemble de couches d’informations et de fenêtres contextuelles couvrant une zone géographique donnée. La carte est interchangeable, de manière à être affichée dans un navigateur, sur un périphérique mobile ou dans une application bureautique. Vous pouvez utiliser des outils spécifiques à des applications pour changer l'étendue de la carte, rechercher des sites et afficher des données détaillées sur un emplacement.

Vous pouvez créer une carte web en définissant une zone d’intérêt, en choisissant un fond de carte, en ajoutant des couches de données et en configurant des fenêtres contextuelles. Vous pouvez enregistrer des cartes et les partager avec tout le monde ou avec des groupes auxquels vous appartenez.

Une application Web est un site Web qui combine des cartes, des données et des outils pour une utilisation spécifique, par exemple rechercher des bureaux de vote lors d'une élection. Il peut s'agir d'une simple image de carte navigable intégrée à un blog ou d'une application plus complexe, comme un système de visualisation de navigation GPS.

Les applications Web peuvent s’appuyer sur des modèles (inclus dans le portail) ou être développées intégralement à partir des API ArcGIS. Ces deux types d'applications peuvent s'intégrer aux cartes ArcGIS. Habituellement, les applications sont créées à partir d'informations provenant de cartes et complétées par des configurations et des personnalisations spécifiques. Les applications peuvent être hébergées en tant que contenu dans le système ou gérées indépendamment et inscrites dans le système.

Comment contrôler la manière dont les couches d’entités hébergées sont reprojetées lorsqu’elles sont affichées sur des fonds de carte ArcGIS Online ?

Lorsque vous ajoutez des couches à des applications ArcGIS telles que Map Viewer, Scene Viewer, ArcGIS Pro et ArcMap, les applications effectuent une reprojection à la volée des couches de sorte que les données s’alignent sur le fond de carte. ArcGIS choisit la transformation par défaut correspondant à la reprojection à la volée en fonction du système de coordonnées du fond de carte. Il arrive que le choix par défaut ne soit pas aussi précis que nécessaire, le résultat pouvant être que les entités paraissent être légèrement déplacées dans une direction. Ou le choix par défaut peut ne pas correspondre à la transformation que vous utilisez dans le cadre des meilleures pratiques de SIG observées par votre organisation.

Si vous publiez une couche d’entités hébergée depuis ArcMap ou ArcGIS Pro, et si vous savez que les personnes utiliseront la couche d'entités hébergées dans des cartes contenant des fonds de carte ArcGIS Online, vous pouvez effectuez l'une des tâches suivantes :

  • Option 1 : préserver la projection de vos donnée, mais définir une transformation géographique que votre portail peut utiliser pour effectuer des reprojections à la volée de la couche d’entités hébergée.

    Avec cette option, vos données source et les données de la couche d'entités hébergée demeurent dans la même projection. Vous définissez quel transformation géographique doit être utilisée lorsque la reprojection à la volée est requise.

    Les étapes suivantes récapitulent comment conserver la projection d'origine de vos données et définir une transformation géographique pour contrôler la manière dont la couche est reprojetée lorsqu'elle est affichée sur un fond de carte ArcGIS Online.

    1. Dans ArcMap ou ArcGIS Pro, ouvrez la carte que vous souhaitez publier en tant que couche d’entités hébergée.
    2. Ouvrez les propriétés de bloc de données de la carte et définissez le système de coordonnées du bloc de données de sorte qu’il corresponde au système de coordonnées des données source de votre carte et appliquez vos modifications.
    3. Définissez une transformation géographique. Ceci implique de définir ce que la transformation doit projeter et la projection utilisée pour effectuer la transformation. Choisissez de projeter dans WGS 1984.

    Lorsque vous procédez à la publication, la couche d’entités hébergée stocke la transformation géographique que vous définissez et l’utilise pour reprojeter la couche à afficher sur un fond de carte ArcGIS Online.

    Remarque :

    Si ArcGIS Enterprise ne prend pas en charge la transformation que vous définissez pour une couche, il utilise la transformation par défaut à la place, ou bien il n’effectue pas la reprojection. ArcGIS Enterprise prend en charge les transformations installées par défaut dans ArcMap et ArcGIS Pro.

  • Option 2 : configurez la carte de sorte que les données de classe d’entités soient projetées dans WGS 1984 Web Mercator (sphère auxiliaire) lorsqu’elles sont copiées vers le répertoire de données relationnelles.

    Avec cette option, les données de la couche d’entités hébergée sont stockées dans le répertoire de données relationnelles, dans le même système de coordonnées que les fonds de carte ArcGIS Online ; de ce fait, aucune reprojection à la volée n’est nécessaire lorsque les données sont affichées sur ces fonds de carte. Toutefois, cela signifie que les données de la couche d’entités hébergée et celles de votre source de données se trouvent à présent dans des projections différentes.

    Les étapes suivantes récapitulent comment configurer la carte pour que le processus de publication reprojette les données de la couche d'entités hébergée de sorte qu'elles soient stockées dans WGS 1984 Web Mercator (sphère auxiliaire) :

    1. Dans ArcMap ou ArcGIS Pro, ouvrez la carte que vous souhaitez publier en tant que couche d’entités hébergée.
    2. Définissez le système de coordonnées du cadre des données sur WGS 1984 Web Mercator (Sphère auxiliaire). Il s'agit de la projection dans laquelle les données de la couche d'entités hébergée seront stockées.
    3. Définissez une transformation géographique. Choisissez la projection utilisée par les données source dans votre carte.

    Lors de la publication, les données copiées dans le répertoire de données relationnelles sont stockées dans WGS 1984 Web Mercator (sphère auxiliaire).

Présentation de ArcGIS Living Atlas of the World

ArcGIS Living Atlas of the World est un ensemble évolutif officiel d’informations géographiques mondiales prêtes à l’emploi de Esri. Il comprend des images, des fonds de carte, des cartes démographiques et de style de vie, de paysages, de limites et d'endroit, de transport, d'observations terrestres, de systèmes urbains, des océans et historiques, que vous pouvez associer à vos propres données pour créer des cartes, des scènes et des applications, et effectuer des analyses.

Qu'est-ce que le contenu Abonné ?

Le contenu Abonné est un ensemble de couches de cartes prêtes à l’emploi, d’outils d’analyse et de services publiés par Esri pour lequel un compte d’abonnement d’organisation ArcGIS Online est nécessaire. Il comprend des couches d'Esri telles que des images NAIP, des couches d'analyse de paysage et des cartes historiques. Le contenu Abonné ne consomme pas de crédits ArcGIS Online.

Qu'est-ce que le contenu Premium ?

Le contenu Premium est un type de contenu Abonné ArcGIS Online. Il s’agit d’un ensemble de couches de cartes prêtes à l’emploi, d’outils d’analyse, d’applications et de services publiés par Esri, auquel vous avez accès via un compte d’organisation ArcGIS Online, et qui consomme des crédits lors de son utilisation. Les couches de contenu Premium Esri englobent des cartes démographiques et de style de vie, ainsi que les outils de géocodage, d’enrichissement géographique, d’analyse de réseau et d’analyse spatiale.

Comment donner à mes collègues l'autorisation de modifier du contenu que je partage avec eux ?

Vous pouvez autoriser d'autres personnes au sein de votre organisation à mettre à jour vos cartes, applications, couches et fichiers, ainsi que les détails de leurs éléments, en partageant les éléments avec un groupe dont la fonctionnalité de mise à jour est activée. Lorsque vous partagez des éléments avec un groupe et que cette fonctionnalité est activée, vous autorisez les membres du groupe à mettre à niveau les éléments partagés avec le groupe. Cela inclut la modification des détails d’un élément ou la mise à jour de son contenu.

Dans bien des cas, il est utile de pouvoir autoriser d'autres membres de votre organisation à mettre à jour votre contenu partagé. Par exemple, cela permet à une équipe d'employés travaillant à des heures différentes de se partager la tâche de mise à jour d'une carte Web importante, en ajoutant ou en supprimant des couches, en modifiant des symboles, en mettant à jour la description de la carte, etc. Dans certains cas, vous souhaiterez permettre à une équipe de modifier une couche d'entités hébergée visible au public sans activer la mise à jour de la couche pour tout le monde.

Afin d'autoriser d'autres personnes à mettre à jour vos éléments partagés, procédez de la manière suivante :

  1. Créez un groupe avec la fonctionnalité de mise à jour des éléments activée comme suit :
    1. Vérifiez que vous détenez des privilèges de création de groupes avec une fonction de mise à jour.
    2. Créez un nouveau groupe. Pour le paramètre Quels éléments du groupe les membres peuvent-ils mettre à jour ?, sélectionnez Tous les éléments (l’adhésion au groupe est limité à l’organisation).
      Remarque :

      Cette option est disponible uniquement lors de la création de groupes et lorsque l’adhésion au groupe est uniquement possible pour ceux qui sont invités ou qui font une demande d’adhésion et sont approuvés.

    3. Ajoutez vous-même et les collègues que vous voulez voir collaborer dans le groupe.
      Remarque :

      Vous ne pouvez inviter que des membres de votre organisation disposant de privilèges permettant de créer, de mettre à jour et de supprimer du contenu.

  2. Partagez vos éléments avec le groupe avec l'option Accéder aux fonctionnalités et les mettre à jour.

    Vous restez propriétaire des éléments et les autres membres du groupe peuvent les mettre à jour, et notamment modifier leurs détails et mettre à jour leur contenu.

Remarque :

Seul le propriétaire (ou l'administrateur) de l'élément peut effectuer les actions suivantes sur l'élément (les actions ne s'appliquent pas toutes à tous les types d'éléments) : suppression, partage, déplacement, modification du propriétaire, modification de la protection contre la suppression, publication, enregistrement d'une application, écrasement des données dans des couches d'entités hébergées et gestion des tuiles dans des couches de tuiles hébergées.