Skip To Content

Composants d'un site ArcGIS Server

ArcGIS Server, le centre névralgique de ArcGIS Enterprise, permet d’intégrer les informations géographiques, les analyses et les produits de votre organisation sur le web à l’aide de l’infrastructure dont vous êtes chargé.

Les produits bureautiques, tels que les cartes, les outils de géotraitement et les localisateurs d’adresses, sont publiés sur ArcGIS Server pour devenir des services SIG accessibles derrière le pare-feu de votre organisation et, éventuellement, sur l’ensemble d’Internet. Ces services peuvent être utilisés dans des clients web, des visionneuses de cartes aux applications mobiles, et permettent de partager facilement vos ressources entre les clients, même ceux qui ne possèdent pas de logiciel SIG spécialisé.

Cette rubrique explique la structure et les fonctions de ArcGIS Server du point de vue d’un administrateur.

Sites fédérés et autonomes

Vous pouvez déployer ArcGIS Server en tant que système autonome pour simplement fournir des services SIG à vos utilisateurs, ou l’intégrer à la plateforme ArcGIS Enterprise en tant que déploiement SIG web complet dans votre infrastructure.

Cette intégration s’effectue en fédérant un ou plusieurs sites ArcGIS Server avec un portail ArcGIS Enterprise. Dans un tel déploiement, vos utilisateurs peuvent concevoir des produits puissants et attractifs par-dessus les services ArcGIS Server et les diffuser facilement à l’aide des applications natives et du portail ArcGIS Enterprise.

Par exemple, votre professionnel du SIG peut créer une carte à plusieurs couches dans ArcGIS Pro et la partager en tant que carte web (optimisée par un service de carte ArcGIS Server) sur votre portail ArcGIS Enterprise. Il peut ensuite créer une application web à partir de certaines des couches et l’incorporer dans votre site web en tant que ressource publique. Dans un autre cas, votre département SIG peut doter ses travailleurs sur le terrain d’une application Esri comme ArcGIS Collector et leur demander d’ajouter et de mettre à jour des entités sur une carte web commune, optimisée par un service d’entités ArcGIS Server.

Sécurité et accès

Lorsqu’il est déployé en tant que système autonome, ArcGIS Server contrôle ses modèles de partage et de sécurité. Les administrateurs peuvent modifier certains paramètres, tels que le contrôle d’accès, les privilèges de publication et les protocoles de trafic web dans ArcGIS Server Manager, l’application de type navigateur installée avec ArcGIS Server, ainsi que par programmation via le répertoire administrateur de ArcGIS Server. Vous pouvez utiliser le magasin d’identifiants intégré ArcGIS Server ou le fournisseur d’identités externe de votre organisation pour autoriser et authentifier les utilisateurs auprès du site autonome.

Lorsque ArcGIS Server est fédéré avec un portail ArcGIS Enterprise, il adopte les modèles de partage et de sécurité du portail, même si certains paramètres de sécurité restent configurables au niveau de ArcGIS Server.

Reportez-vous à la rubrique Intégrer votre serveur avec ArcGIS Enterprise pour en savoir plus sur la fédération et sur le fonctionnement des sites ArcGIS Server fédérés.

Composants d'ArcGIS Server

Un site ArcGIS Server comporte plusieurs composants pouvant être distribués en option sur plusieurs machines pour accroître la puissance de calcul. Chaque composant du site joue un rôle spécifique dans le processus de gestion des ressources affectées à un ensemble de services.

Les composants d'un site ArcGIS Server peuvent être résumés comme suit :

  • Serveur Web : il héberge des applications Web et propose des fonctions facultatives de sécurité et d'équilibrage de charge à ArcGIS Server.
  • ArcGIS Web Adaptor : intègre ArcGIS Server à votre serveur web d’entreprise en transférant les requêtes entrantes aux diverses machines ArcGIS Server.
  • ArcGIS Server : répond aux requêtes adressées aux services web SIG. ArcGIS Server peut afficher des cartes, exécuter des outils, proposer des images, synchroniser des bases de données, projeter la géométrie, rechercher des données et exécuter d’autres opérations proposées par ArcGIS.

Serveur Web

Le serveur Web héberge des applications Web et propose des fonctions facultatives de sécurité et d'équilibrage de charge au site ArcGIS Server. ArcGIS Server est compatible avec de nombreux serveurs Web connus, y compris Internet Information Services (IIS), WebSphere et WebLogic.

ArcGIS Web Adaptor

ArcGIS Web Adaptor est une application web qui transfère les requêtes de votre serveur web à votre ArcGIS Server. ArcGIS Web Adaptor effectue le suivi des machines qui ont été ajoutées à (et supprimées de) votre site et leur transfère les transactions appropriées. ArcGIS Web Adaptor vous permet de définir votre propre nom de site au lieu d’utiliser le nom de site par défaut arcgis. ArcGIS Web Adaptor vous permet également d’utiliser les fonctionnalités natives de votre serveur web en matière de sécurité et peut bloquer les connexions externes à ArcGIS Server Manager et au répertoire administrateur ArcGIS Server.

Dès la réception d'une requête de service Web, ArcGIS Web Adaptor transmet cette dernière à une des machines ArcGIS Server. Si ArcGIS Web Adaptor détermine qu’une machine ArcGIS Server n’est pas disponible, il interrompt tout transfert de requêtes à destination de ce serveur.

Autres options de passerelles Web

ArcGIS Web Adaptor n’est pas la seule façon de configurer une passerelle web, ou point d’accès, sur votre site. Parmi les autres technologies de passerelles web, on compte un équilibreur de charge HTTP physique et des routeurs réseau ou des logiciels tiers chargés de l’équilibrage de la charge. Par exemple, dans l’environnement cloud AWS (Amazon Web Services), l’équilibreur de charge élastique Amazon (Elastic Load Balancer - ELB) peut servir de passerelle web. Si votre organisation dispose déjà d’une technologie qui sert de passerelle web, vous pouvez l’adapter pour qu’elle fonctionne avec ArcGIS Server dans la plupart des cas.

Pour des raisons de sécurité, il est préférable que vos utilisateurs fassent toujours appel à une passerelle web, qu'il s’agisse de ArcGIS Web Adaptor ou d’un équilibreur de charge élastique tiers, pour accéder à votre site ArcGIS Server. Les utilisateurs ne doivent jamais se connecter à ArcGIS Server directement à l’aide des ports 6443 ou 6080.

ArcGIS Server

Les requêtes de service web entrantes concernant les cartes, coordonnées d’adresses, tâches de géotraitement, etc., sont affectées à une machine ArcGIS Server disponible dans le site. ArcGIS Server affiche ensuite la carte, recherche les coordonnées d’adresse, exécute l’outil de géotraitement, etc., puis il renvoie le résultat au client. Les machines ArcGIS Server constituent essentiellement les centres névralgiques de votre site.

Vous devrez peut-être configurer votre site ArcGIS Server pour qu’il utilise plusieurs machines ArcGIS Server en vue de vous protéger contre les pannes, si une de vos machines devait ne plus être disponible. Lorsqu'une machine n'est plus en ligne (que ce soit prévu ou non), l'adaptateur Web peut continuer à distribuer les requêtes en entrée aux autres machines ArcGIS Server du site.

Les composants susmentionnés d'un site ArcGIS Server peuvent se trouver sur la même machine physique à des fins de développement et de test ou pour prendre en charge des déploiements de petite taille. Pour connaître les architectures recommandées pour les sites de petite taille et de taille importante, reportez-vous à la rubrique Scénarios de déploiement.

Emplacement de la configuration

Un site ArcGIS Server intègre un dossier conçu comme un emplacement de la configuration qui contient toutes les propriétés du site et ses services. Vous spécifiez l'emplacement du stockage de la configuration lorsque vous créez le site. Sur un site comprenant plusieurs machines, les machines ArcGIS Server accèdent à l'emplacement de la configuration via un répertoire réseau partagé. Sur un site comprenant plusieurs machines ArcGIS Server, nous vous recommandons de conserver l'emplacement de la configuration sur son serveur de fichiers tolérant aux pannes (séparé des machines ArcGIS Server).

Répertoires du serveur

Un répertoire de serveur est un répertoire physique sur le réseau dans lequel un site ArcGIS Server peut stocker et consigner certains types d'informations. Il existe sur le serveur des répertoires destinés au stockage des caches, des tâches en sortie, des fichiers système, des téléchargements, des données en entrée, des fichiers KML et des index. Un ensemble de répertoires de serveur est créé pour vous à l’emplacement que vous spécifiez lorsque vous créez le site. Sur un site comprenant plusieurs machines, il doit s’agir d’un répertoire de serveur partagé.

Pour plus d’informations sur chaque répertoire de serveur, reportez-vous à la rubrique À propos des répertoires de serveur.

Rôles de serveur

Vous pouvez octroyer une licence à ArcGIS Server avec plusieurs rôles de serveur. Ils permettent d’utiliser des fonctionnalités et une architecture serveur uniques afin d’effectuer des tâches de traitement et d’analyse précises. ArcGIS GeoAnalytics Server distribue par exemple le traitement des tâches parmi plusieurs machines serveur pour analyser des jeux de données volumineux plus rapidement. Les rôles de serveur ne requièrent l’installation d’aucun logiciel supplémentaire : ils sont désignés dans vos fichiers de licence lorsque vous autorisez ArcGIS Server.

Processus démarrés par ArcGIS Server

Vous pouvez vous attendre à voir les processus de système d’exploitation suivants sur chaque machine ArcGIS Server démarrée qui fait partie d’un site :

  • Un processus ArcGISServer.exe
  • Un processus ArcSOC.exe pour chaque instance de service en cours d'exécution. Les services de géotraitement sont une exception, car ils présentent deux processus ArcSOC.exe par instance en cours d’exécution. Notez que certains de ces processus sont destinés aux services système internes et non aux services que vos utilisateurs ont publié.
  • Un processus rmid.exe
  • Deux processus javaw.exe. Ceux-ci offrent des fonctionnalités de serveur d'applications de base et la possibilité d'héberger des services Web.
  • Deux processus conhost.exe et un processus cmd.exe. Ces processus complémentaires démarrés par Windows offrent des services de console aux processus ArcGIS Server.

Vous pouvez voir qu'un processus javaw.exe est associé à ArcGIS Server en observant la colonne Ligne de commande dans le Gestionnaire de tâches de Windows. Si le chemin inclut le répertoire d'installation d'ArcGIS, vous savez qu'il s'agit d'un processus associé à ArcGIS Server. Vous pouvez obtenir davantage d'informations sur chaque processus en examinant sa commande entière.

Le service Windows ArcGIS Server correspond à ArcGIS Server. Si vous arrêtez ce service, vous arrêtez ArcGIS Server sur la machine et fermez toute instance de service active.

Le site ArcGIS Server

Un site ArcGIS Server est un assemblage de machines individuelles configurées pour fonctionner ensemble à égalité. Lorsqu'il est créé pour la première fois, un site se compose d’une seule machine. À l’aide des opérations Se joindre au site ou Inscrire une machine, vous pouvez ajouter d’autres machines au site.

Chacune des machines d’un site exécute tous les services publiés sur le site, et si une demande lui est affectée sur un service par l’instance Web Adaptor du site ou l’équilibreur de charge, chaque machine est capable de gérer et de traiter cette demande. Une demande individuelle est entièrement gérée par la machine à laquelle elle est affectée. Si cette machine ne parvient pas à traiter la demande, l’initiative échoue au lieu de transmettre la demande non terminée à une autre machine du site.

L’exception à ce modèle « une requête, une machine » concerne les rôles ArcGIS GeoAnalytics Server et ArcGIS Image Server, qui distribuent le traitement des demandes de service parmi plusieurs machines afin d’entreprendre des analyses de grande envergure.

Instances de service

Pour traiter une demande de service, la machine ArcGIS Server affectée utilise une instance du processus serveur Esri ArcSOC.exe. Ce processus exécute la demande sur la machine. Si vous ouvrez le Gestionnaire des tâches sur une machine dans votre site ArcGIS Server, vous pouvez afficher les instances de ArcSOC.exe actuellement en cours d’exécution sur la machine.

Remarque : les services de géotraitement utilisent deux processus ArcSOC.exe par instance en cours d’exécution. Tous les autres types de service en utilisent un seul.

Les instances de service ArcSOC sont organisées par groupes, dont la taille peut être ajustée en fonction du trafic. Un service peut posséder son propre groupe dédié d’instances qui gère uniquement ses demandes. À partir de la version 10.7, le site ArcGIS Server propose désormais un groupe partagé d’instances auquel plusieurs services peuvent être ajoutés. La taille d’un groupe d’instances dépend de deux paramètres (un nombre minimal et maximal d’instances) que les administrateurs peuvent définir dans ArcGIS Server Manager. Le nombre réel d’instances en cours d’exécution à un moment donné est compris dans cette plage définie, mais varie selon le trafic en cours.

Le groupe d’instances partagées offre une solution pour que ArcGIS Server conserve de la mémoire, en réduisant le nombre d’instances ArcSOC non utilisées qui s’exécutent sur les machines du site. Son utilisation est réservée aux services qui ne reçoivent pas de demandes constantes ou un nombre élevé de demandes simultanées.

Avant l’introduction du groupe d’instances partagées, l’utilisateur devait définir sur zéro le nombre minimal d’instances dans un groupe dédié afin de réduire le nombre d’instances inutiles en cours d’exécution. Une fois l’opération terminée, un service qui n’a pas reçu de requête récente n’aura aucune instance ArcSOC en cours d’exécution sur les machines du site de serveur, ce qui permet de conserver de la mémoire. Ceci présente toutefois un problème de « démarrage à froid », c’est-à-dire un délai du temps de réponse pour la demande qui est ensuite adressée au service (temps nécessaire au démarrage d’une nouvelle instance ArcSOC). L’utilisation du groupe d’instances partagées élimine le problème de « démarrage à froid », car des instances ArcSOC sont toujours disponibles pour ses services.

Pour en savoir plus, reportez-vous à la rubrique Instances partagées.

Architecture en grappe précédente

Héritage :

Les deux sections suivantes décrivent des fonctionnalités obsolètes.

ArcGIS Server 10.1 a introduit les grappes de serveur en plus des sites de serveur. Les grappes étaient des sous-éléments d’un seul site et chaque grappe était spécialisée (pour héberger des services d’un type particulier, par exemple, ou pour gérer une certaine taille de demande). Une organisation pouvait avoir une grappe destinée à gérer les services d’imagerie et une autre pour les services de géotraitement, ainsi de suite, tout cela dans un seul site ArcGIS Server accessible via une seule instance de ArcGIS Web Adaptor.

En raison des problèmes de performances rencontrés avec les sites à plusieurs grappes, il a été conseillé dans la version 10.4 et les suivantes d’utiliser ArcGIS Server en mode de grappe unique. La possibilité de configurer plusieurs grappes pour votre site a été retirée dans la version 10.7.

Dans un site ArcGIS Server qui ne compte pas plusieurs grappes, n’importe quelle machine du site peut accepter des demandes. Aucun équilibrage de charge n’a lieu entre les machines ArcGIS Server. En revanche, l’équilibrage de charge est géré par Web Adaptor ou un équilibreur de charge tiers configuré avec le site ArcGIS Server. Les services sont gérés par un serveur d’application interne optimisé, introduit dans la version 10.6 pour améliorer les performances de publication et les opérations administratives.

Alternatives à l’architecture en grappe

En tant qu’administrateur de ArcGIS Server 10.9, vous avez toujours la possibilité d’isoler les services par type ou taille, comme le faisaient auparavant les grappes.

Vous pouvez par exemple configurer plusieurs sites ArcGIS Server. Cette option est particulièrement utile si vous prévoyez un grand nombre de services, la plupart ou tous recevant un trafic normal, car cela augmente le nombre d’instances ArcSOC que chaque machine du site a besoin d’exécuter.

Vous pouvez également avoir des services qui reçoivent des niveaux très différents de trafic. Un service peut par exemple gérer constamment plusieurs demandes simultanées, tandis que d’autres recevront de rares demandes. Dans ce cas, utilisez le groupe d’instances partagées introduit dans la version 10.7 afin de conserver de la mémoire pour ces rares demandes tout en donnant à chaque service de trafic élevé son propre groupe dédié d’instances isolé du groupe partagé. Le groupe d’instances partagées vous permet d’exécuter de nombreux services de trafic faible sur votre site sans entraver les performances du site ou augmenter les coûts opérationnels.

Pour savoir comment mettre à niveau un site ArcGIS Server à plusieurs grappes vers 10.9, reportez-vous à la rubrique Mettre à niveau un site à plusieurs grappes.