Skip To Content

Exécuter une analyse de Big Data à l'aide d'ArcGIS GeoAnalytics Server

Accéder aux Outils GeoAnalytics

Les outils d'analyse d'entités d'ArcGIS GeoAnalytics Server peuvent être utilisés dans Map Viewer, dans ArcGIS Pro, ArcGIS API for Python, et via ArcGIS REST API. En tant que membre du portail, vous pouvez accéder aux outils en suivant les étapes ci-dessous.

Pour plus d’informations sur l’exécution des outils via ArcGIS REST API, consultez la documentation de ArcGIS REST API. Pour en savoir plus sur l'exécution des outils dans ArcGIS Pro, consultez la documentation relative à ArcGIS Pro.

Accéder aux outils à partir de Map Viewer (Visionneuse de carte)

  1. Connectez-vous au portail en tant que membre doté de privilèges d'analyse d’entités GeoAnalytics.
  2. Cliquez sur Carte Map (Carte) pour ouvrir Map Viewer (Visionneuse de carte).
  3. Cliquez sur Analyse et sélectionnez Outils GeoAnalytics.
Remarque :

Si vous ne voyez pas le bouton Analysis (Analyse) ou l’onglet GeoAnalytics Tools (Outils GeoAnalytics) dans Map Viewer (Visionneuse de carte), contactez l’administrateur de votre portail. Il se peut que votre portail ne soit pas configuré avec ArcGIS GeoAnalytics Server ou que vous ne disposiez pas des privilèges requis pour exécuter les outils. Si vous ne disposez pas des autorisations requises pour utiliser les outils, ces derniers ne seront pas visibles.

Accéder aux outils à partir de ArcGIS API for Python

ArcGIS API for Python permet aux analystes SIG et professionnels des données d'interroger, de visualiser et de transformer leurs données spatiales à l'aide des puissants Outils GeoAnalytics disponibles dans leur organisation. Pour en savoir plus sur les capacités d'analyse de l'API, consultez le site de documentation.

Vous pouvez accéder aux outils d'analyse de Big Data via le module geoanalytics.

Préparer vos données pour l'analyse

Vous pouvez exécuter les Outils GeoAnalytics sur les éléments suivants :

  • Couches d’entités (hébergées, vues de couches d'entités hébergées, et provenant de services d'entités)
  • Collections d'entités
  • Partages de fichiers Big Data inscrits auprès d'ArcGIS GeoAnalytics Server

Sortie des Outils GeoAnalytics

La sortie de l’exécution des Outils GeoAnalytics peut être une des deux options :

  • Une couche d'entités hébergées avec des données enregistrées dans ArcGIS Data Store enregistré avec le serveur d’hébergement du portail.
  • Un jeu de données enregistré vers un partage de fichiers Big Data (un dossier, répertoire cloud, emplacement HDFS) que vous avez enregistré avec votre serveur GeoAnalytics.

Présentation des outils

Chaque outil disponible est présenté dans la section ci-dessous. Les outils d'analyse sont organisés en catégories. Ces catégories constituent des groupes logiques et n'affectent pas le mode d'accès aux outils ou leur utilisation.

Synthétiser les données

Ces outils permettent de calculer les nombres totaux, les longueurs, les surfaces et les statistiques descriptives élémentaires des entités, ainsi que leurs attributs, au sein des surfaces ou à proximité d'autres entités.

OutilDescription

Agréger les points

Agréger des points

À l'aide d'une couche d'entités ponctuelles et d'une couche d'entités surfaciques ou d'une distance permettant de calculer les groupes, cet outil détermine les points qui se trouvent dans chaque surface et calcule les statistiques concernant tous les points au sein de chaque surface. Vous pouvez également appliquer des tranches horaires à cet outil.

Ci-après vous trouverez des exemples de scénario pour utiliser cet outil :

  • Etant donné les emplacements des points des délits, comptabilise le nombre de délits par comté ou autre secteur administratif.
  • Recherche les revenus mensuels les plus élevés et les plus faibles des franchises à l'aide de groupes de 10 km.

Construire un carroyage à plusieurs variables

Build Multi-Variable Grid (Construire un carroyage à plusieurs variables)

L’outil Build Multi-Variable Grid (Construire un carroyage à plusieurs variables) génère une grille de groupes carrés ou hexagonaux et calcule les variables pour chaque groupe en fonction de la proximité d’une ou de plusieurs couches en entrée.

Ci-après vous trouverez des exemples de scénario pour utiliser cet outil :

  • Dans le cas d’une infrastructure de transport public composée de plusieurs couches, quelle partie de la ville est la moins bien desservie par les transports publics ?
  • Étant donné les couches de voies navigables (lacs et rivières), quel est le nom de la masse d’eau la plus proche de chaque emplacement aux États-Unis ?
  • Étant donné une couche de revenu des ménages, où se trouve, aux États-Unis, la variation de revenus la plus grande dans un rayon de 50 miles (80,46 kilomètres) alentour ?

Décrire le jeu de données

Décrire le jeu de données

L’outil Décrire le jeu de données sort un exemple d’entité et des couches de l’étendue, calcule les statistiques de synthèse et désigne les propriétés de couche en entrée.

Ci-après vous trouverez des exemples de scénario pour utiliser cet outil :

  • Étant donné un jeu de données de 2 milliards d’entités, créez un exemple de couche de 1 000 entités pour visualiser efficacement et inspecter les entités dans une carte. Inspectez les statistiques de synthèse pour l’intégralité du jeu de données en affichant la table des statistiques de synthèse en sortie.
  • Étant donné un jeu de données de partage de fichiers Big Data constitué de 40 fichiers CSV individuels, sortez une couche de l’étendue pour représenter la dispersion spatiale des entités en entrée sans les dessiner toutes sur une carte. Affichez l’aperçu JSON en sortie pour voir la référence spatiale, le type de géométrie et le nombre d’enregistrements.

Entités jointes

Outil Entités jointes

Utilisez une couche d'entités ponctuelles, linéaires ou surfaciques ou une table et une autre couche d'entités ponctuelles, linéaires ou surfaciques ou une table pour joindre les entités qui présentent une relation en particulier. Les relations spatiales, temporelles et attributaires peuvent servir à joindre des entités et à calculer des statistiques de synthèse.

Ci-après vous trouverez des exemples de scénario pour utiliser cet outil :

  • Pour les emplacements des points des délits avec une heure, l’outil joint les données de criminalité à elles-mêmes, en spécifiant une relation spatiale des crimes à moins d’un kilomètre carré les uns des autres, afin de déterminer si une séquence de crimes proches les uns des autres a lieu dans l’espace et le temps.
  • Étant donné une table de codes postaux avec des informations démographiques et des entités surfaciques représentant un bâtiment résidentiel, l'outil joint les informations démographiques aux résidences afin que chaque résidence dispose des informations.

Reconstruire les pistes

Reconstruire les pistes

À l'aide d'une couche d'entités ponctuelles ou surfaciques temporelles, cet outil détermine quelles entités en entrée appartiennent à une piste, en triant les entrées de manière séquentielle dans le temps. Il calcule ensuite les statistiques concernant toutes les entités en entrée au sein de chaque piste.

Ci-après vous trouverez un exemple de scénario pour utiliser cet outil :

  • Étant donné les emplacements des points et les mesures horaires de l'ouragan, l'outil calcule la vitesse moyenne du vent et la pression éolienne maximale de l'ouragan.

Synthétiser les attributs

Synthétiser les attributs

A l'aide de données d'entité ou de données tabulaires, cet outil synthétise les statistiques pour les champs.

Ci-après vous trouverez des exemples de scénario pour utiliser cet outil :

  • Étant donné l'emplacement des épiceries avec un champ COMPANY_NAME, l’outil calcule les épiceries en fonction du nom de la société pour déterminer les statistiques de chaque société.
  • Étant donné une table d'épiceries avec un champ COMPANY_NAME et COUNTY, l’outil synthétise les épiceries en fonction du nom de la société et du comté pour déterminer les statistiques de chaque société dans chaque comté.

Synthétiser - A l’intérieur

Synthétiser - A l'intérieur

Cet outil recherche des surfaces (et des parties de surfaces) qui recouvrent deux couches et calcule les statistiques concernant le chevauchement.

Ci-après vous trouverez des exemples de scénario pour utiliser cet outil :

  • En prenant une couche de zones de bassin versant et une couche de zones d'utilisation du sol par type d'utilisation du sol, calculez la superficie totale du type d'utilisation du sol pour chaque bassin versant.
  • En prenant une couche de parcelles dans un comté et une couche de limites de ville, résumez la valeur moyenne des parcelles vacantes au sein de chaque ville.

Rechercher des emplacements

Ces outils permettent de trouver les entités qui répondent à un certain nombre de critères que vous définissez. Ils servent généralement à sélectionner des sites, lorsque l’objectif est de trouver des lieux qui répondent à plusieurs critères.

OutilDescription

Détecter les incidents

Detect Incidents (Détecter les incidents)

Cet outil fonctionne avec une couche temporelle de points, de lignes, de surfaces ou de tables qui représente un instant donné dans le temps. À l’aide d’entités organisées de manière séquentielle, appelées pistes, cet outil détermine quelle entités sont des incidents d’intérêt. Les incidents sont déterminés par des conditions que vous spécifiez.

Ci-après vous trouverez des exemples de scénario pour utiliser cet outil :

  • Soit une couche de mesures GPS d’ouragans toutes les 10 minutes. Chaque mesure GPS consigne le nom de l'ouragan, sa position, l'heure d'enregistrement et la vitesse du vent. Avec ces champs, créez un incident dans lequel une mesure dont la vitesse de vent est supérieure à 208 km/h constitue un incident nommé Catastrophique.
  • Soit une couche de mesures de capteur. Créez un incident lorsque les valeurs dépassent la moyenne des 3 valeurs précédentes.

Rechercher des emplacements similaires

Rechercher des emplacements similaires

Selon les critères que vous spécifiez, l'outil Rechercher des emplacements similaires mesure la similarité des emplacements dans votre couche de recherche de candidats par rapport à un ou plusieurs emplacements de référence.

Ci-après vous trouverez des exemples de scénario pour utiliser cet outil :

  • Recherchez les 10 magasins les plus similaires en examinant le nombre d'employés et les ventes annuelles.
  • Recherche les 100 villes les plus similaires en examinant la relation entre la population, la croissance annuelle et les recettes fiscales.

Géocoder des emplacements à partir d'une table

Géocoder des emplacements à partir d'une table

Cet outil convertit des adresses en coordonnées. Utilisez cet outil sur les tables de partage de fichiers Big Data.

Ci-après vous trouverez des exemples de scénario pour utiliser cet outil :

  • Géocodez plusieurs CSV représentant des adresses de lieu de crime pour explorer les points chauds des crimes.
  • Géocodez un fichier texte représentant les emplacements de livraison pour un détaillant en ligne afin de déterminer où les efforts marketing ont été les plus efficaces.

Enrichissement des données

Ces outils vous permettent d'explorer les caractéristiques de vos données. Ajoutez des informations à vos données en entrée en les enrichissant depuis une autre source de données.

Enrichir à l’aide d’un carroyage à plusieurs variables

Enrichir à l’aide d’un carroyage à plusieurs variables

Cet outil joint les attributs provenant d’un carroyage à plusieurs variables à une couche de points, ce qui permet d’ajouter rapidement une masse d’informations hétérogènes à des données ponctuelles en vue de leur analyse spatiale ultérieure.

Ci-après vous trouverez un exemple de scénario pour utiliser cet outil :

  • Considérons une couche contenant des millions de défaillances électriques ; enrichissez les entités incidents avec des informations sur l’utilisation standard, les risques environnementaux, l’état des infrastructures de manière à étudier la relation entre ces facteurs et la fréquence de la défaillance électrique.

Analyser la répartition spatiale

Ces outils vous permettent d'identifier, de quantifier et de visualiser les modèles spatiaux dans vos données.

OutilDescription

Calculer la densité

Calculer la densité

L'outil Calculer la densité crée une carte de densité à partir d'entités ponctuelles en répartissant des quantités connues de certains phénomènes (représentés sous forme d'attributs des points) sur la carte. Le résultat est une couche de surfaces représentant la densité.

Ci-après vous trouverez des exemples de scénario pour utiliser cet outil :

  • Calculez les densités des hôpitaux au sein d'un comté. La couche de résultat affiche les zones dont l'accessibilité aux hôpitaux est élevée ou faible et ces informations peuvent servir à choisir où implanter de nouveaux hôpitaux.
  • Identifiez les zones présentant de forts risques d'incendies forestiers en fonction des emplacements historiques des incendies forestiers.
  • Localisez les communautés qui se trouvent à l'écart des principaux axes routiers en vue de planifier la construction de nouvelles routes.

Trouver des points chauds

Rechercher les points chauds

L'outil Rechercher les points chauds détermine si le modèle spatial de vos données présente des agrégations statistiquement significatives.

Vous trouverez ci-après des exemples de questions auxquelles cet outil peut répondre :

  • Vos points (délits, arbres, accidents de la circulation) sont-ils agrégés ? Comment en être certain ?
  • Avez-vous découvert un hot spot statistiquement significatif (dépenses, mortalité infantile, résultats d'examens élevés homogènes) ou votre carte donnerait-elle des résultats différents en modifiant sa symbolisation ?

Find Point Clusters (Rechercher des agrégats de points)

Find Point Clusters (Rechercher des agrégats de points)

L’outil Find Point Clusters (Rechercher des agrégats de points) recherche des agrégats d’entités ponctuelles dans le bruit environnant en fonction de leur distribution spatiale.

Ci-après vous trouverez des exemples de scénario pour utiliser cet outil :

  • Rechercher les agrégats de foyers touchés par un parasite pour aider à cibler les efforts d’éradication.
  • Informer et agir en termes de besoins d’évacuation et de sauvetage en fonction de la taille et de l’emplacement des agrégats en utilisant les tweets géolocalisés suite à une catastrophe naturelle ou à un acte terroriste.

Classification et régression basées sur une forêt

Classification et régression basées sur une forêt

L’outil Classification et régression basées sur une forêt modélise et génère des prévisions à l’aide d’une adaptation de l’algorithme des forêts aléatoires introduit par Leo Breiman, qui est une méthode d’apprentissage automatique supervisé.

Ci-après vous trouverez des exemples de scénario pour utiliser cet outil :

  • Si l’on dispose de données sur la présence de la posidonie, ainsi que d’un certain nombre de variables explicatives environnementales enrichies à l’aide d’un carroyage à plusieurs variables pour calculer les distances jusqu’aux usines en amont et aux zones portuaires principales, il est possible d’utiliser cet outil pour prévoir la présence future de posidonie selon les projections pour ces variables explicatives environnementales.
  • Vous détenez des données sur le rendement des récoltes de centaines d’exploitations agricoles et, pour chacune de ces exploitations, vous disposez aussi d’autres attributs (nombre d’employés, surface cultivée, etc.). En vous appuyant sur ces données, vous pouvez fournir un ensemble d'entités permettant de représenter les exploitations agricoles pour lesquelles vous n’avez pas de rendement de récoltes (alors que vous avez toutes les autres variables), afin de prévoir le rendement des cultures.
  • Il est possible de prévoir la valeur des logements en fonction du prix des maisons vendues au cours de l’année précédente. Vous pouvez étudier le prix de vente des logements et des données telles que le nombre de chambres, la proximité des établissements scolaires et des principaux axes routiers, le revenu moyen et le nombre de délits pour prévoir les prix de vente de logements similaires.

Régression linéaire généralisée

Couche de découpage

L’outil Régression linéaire généralisée génère des prévisions ou modélise une variable dépendante en fonction de sa relation à un ensemble de variables explicatives. Cet outil permet d’adapter des modèles continus (moindres carrés ordinaires), binaires (logistique) et totaux (Poisson).

Vous trouverez ci-après des exemples de questions auxquelles cet outil peut répondre :

  • Quelles caractéristiques démographiques contribuent aux taux élevés de fréquentation des transports en commun ?
  • Existe-t-il une relation positive entre vandalisme et cambriolage ?
  • Quelles variables prévoient efficacement le volume des appels au services d’urgence ? Sur la base des projections à venir, quelle est la demande attendue en termes de ressources pour les services d'urgence ?
  • Quelles variables sont associées à un taux de natalité faible ?

Créer un cube spatio-temporel

Créer un cube spatio-temporel

Cet outil synthétise un ensemble de points temporels dans une structure netCDF en les agrégeant dans des groupes spatio-temporels.

Ci-après vous trouverez des exemples de scénario pour utiliser cet outil :

  • Agrégez tous les crimes d'une ville dans un groupe d'un kilomètre par mois.
  • Agrégez tous les appels d'urgence passés dans un comté au cours des 50 dernières années dans des groupes de 100 km avec des groupes temporels annuels.
Remarque :

L’outil Créer un cube spatio-temporel ne peut pas être exécuté via Map Viewer. Pour utiliser Créer un cube spatio-temporel, exécutez l'outil via ArcGIS REST API ou ArcGIS Pro.

Utiliser la proximité

Ces outils vous aident à répondre à l'une des questions les plus fréquentes en matière d'analyse spatiale : Qu'est-ce qui se trouve à proximité de quoi ?

OutilDescription

Créer des zones tampon

Créer des zones tampon

Une zone tampon est une surface qui couvre une distance donnée à partir d'une entité ponctuelle, linéaire ou surfacique.

Ci-après vous trouverez des exemples de scénario pour utiliser cet outil :

  • A l'aide d'entités de rivière linéaires, bufférise chaque rivière de 50 fois la largeur de la rivière pour proposer une limite riveraine.
  • Etant donné des surfaces représentant des comtés, bufférise chaque comté de 200 miles nautiques pour déterminer la limite maritime.

Gérer les données

Ces outils permettent de gérer au quotidien les données géographiques et tabulaires.

OutilDescription

Append Data (Ajouter des données)

Append Data (Ajouter des données)

Cet outil modifie les jeux de données ponctuels, linéaires, de zone ou tabulaires en une couche d'entités hébergées du même type de géométrie.

Ci-après vous trouverez des exemples de scénario pour utiliser cet outil :

  • Étant donné plusieurs jeux de données générés chaque mois, ajoutez les jeux de données à une couche d'entités hébergées pour regrouper les données en un rapport annuel.
  • Étant donné 10 jeux de données contenant des mesures relatives au climat de différentes sources, ajoutez les jeux de données pour créer une seule couche de mesure relatives au climat. Corrigez pour chaque différence de schéma pour chaque source utilisant l'appariement de champ.

Calculer un champ

Calculer un champ

Cet outil calcule les valeurs d’un champ nouveau ou existant et crée une couche dans vos contenus dans ArcGIS Enterprise.

Ci-après vous trouverez des exemples de scénario pour utiliser cet outil :

  • Modifiez un champ existant nommé total pour qu’il indique la somme des recettes des champs total_2016, total_2017 et total_2018.
  • Créez un champ pour catégoriser les niveaux de danger sur des valeurs de champs telles que windspeed et pollutant.

Découper la couche

Couche de découpage

La couche de découpage extrait un sous-ensemble d’entités de couches en entrée depuis une zone spécifique pour créer une couche contenant le sous-ensemble.

Ci-après vous trouverez des exemples de scénario pour utiliser cet outil :

  • Étant donné une couche d’entités contenant des données sur la présence de séisme au niveau national, utilisez une couche de limites de l'état de Californie pour extraire uniquement les séismes qui couvrent la Californie.
  • Étant donné une couche de la zone tampon qui s’étend à 15 mètres de l’autoroute, découpez les entités de forêt qui seraient concernées par une expansion d'autoroute.

Copier dans le stockage des données

Copier dans le stockage des données

Cet outil copie une couches d’entités en entrée ou une table vers un ArcGIS Data Store et crée une couche dans votre SIG Web.

Ci-après vous trouverez des exemples de scénario pour utiliser cet outil :

  • Copie une collection de fichiers CSV d'un partage de fichiers Big Data dans le stockage des données spatio-temporelles à des fins de visualisation.
  • Copie les entités de l'étendue actuelle de la carte qui sont stockées dans le stockage des données spatio-temporelle vers le stockage des données relationnelles.

Fusionner les limites

Fusionner les limites

Fusionner les limites recherche et fusionne les entités de zone qui se croisent dans l’espace ou qui partagent la même valeur de champ.

Ci-après vous trouverez des exemples de scénario pour utiliser cet outil :

  • Étant donné une couche d’entités des zones d’étude, associez toutes les entités qui ont la même valeur de type de sol pour créer une couche représentant les zones par type de sol.
  • Étant donné les zones limitées et les zones tampon, dissociez toutes les entités pour synthétiser quels emplacements sont fermés au développement.

Combiner les couches

Diagramme de workflow Combiner les couches

Cet outil combine deux jeux de données pour créer une seule couche en sortie. Utilisez les attributs de fusion pour déterminer les schémas obtenus.

Ci-après vous trouverez des exemples de scénario pour utiliser cet outil :

  • Étant donné les couches d’entités pour l’Angleterre, le Pays de Galles et l’Écosse, fusionnez les couches pour créer une seule couche d’entités de Grande-Bretagne.
  • Deux couches d’entités représentent des municipalités contiguës, chacune avec des noms de champ différents. Associez les couches à l'aide des règles d'attribut pour associer les champs et sortez une seule couche avec le schéma souhaité.

Superposer les couches

Superposer les couches

Superposer les couches permet de regrouper deux ou plusieurs couches en une seule couche.

Vous trouverez ci-après des exemples de questions auxquelles cet outil peut répondre :

  • Quelles parcelles se trouvent dans la zone de crue centennale ? (Le terme « dans » est une autre manière de dire « sur ».)
  • Quelle utilisation du sol se trouve sur quel type de sol ?
  • Quels puits se trouvent dans des bases militaires abandonnées ?